[DVD] Chloé & Théo avec Dakota Johnson

Alors que la Cop21, la conférence sur le climat bat son plein à Paris, M6 vidéo nous propose depuis le 25 novembre dernier sa fable socio-écologique « Chloé & Théo » avec un inuit et Dakota Johnson.

DVD_chloe-theo

Pourquoi je l’ai vu  :  L’argument du dossier de presse faisait vraiment envie … « Un film produit par Sir Richard Branson, projetée à la Banque Mondiale et au FMI à Washington pour le GLOBAL CITIZEN 2015 EARTH DAY. De nombreux chefs d’État et stars de la musique et du cinéma étaient présents. Un sujet d’actualité au moment où la France accueille la conférence des Nations unies sur les changements climatiques #COP21 PARIS 2015.En mettant en scène deux univers, a priori opposés, s’unissant pour préserver la planète,  soulève des questions cruciales sur la société contemporaine et nous confronte à une réalité souvent occultée.  »

Mon avis :

La première partie fait penser au français « Inulpiluk » , et à toutes ces comédies confrontant l’homme vivant dans la nature aux citadins…

L’originalité vient du fait que la rencontre de Théo avec la civilisation occidentale se fait via une jeune SDF (Dakota Johnson).

Le paradis blanc de Théo est assez peu montré, si vous voulez voir la région polaire, tournez-vous vers « Antartica », si vous voulez voir le mode de vie des inuits, regardez un documentaire.

La seconde partie paraît assez naïve jusqu’au dénouement étonnant. Je trouve dommage qu’on doive faire de Theo en victime sacrificielle pour que son message soit diffusé. Ceci dit cela donne beaucoup d’émotion au final et relève bien l’absurdité et la violence de notre société.

Bref, j’ai trouvé que l’idée de départ était bonne mais que le traitement laissait à désirer que cette rupture de ton n’était pas nécessaire …

Côté interprétation, on a Theo Ikummaq (Theo) qui est un véritable inuit, et acteur non professionnel.

Dakota Johnson, loin de l’ingénue de 50 nuances de Grey, oscille entre comique (involontaire ?) et tragique. Je dois dire que j’ai souri à son côté fan obsessionnelle de Bruce Lee… Je l’ai cependant trouvée peu crédible en jeune femme sans toit ni loi qui s’empare d’une cause juste, par amitié pour cet homme venant du froid.
J’ai bien aimé revoir Mira Sorvino (Monica), mais l’actrice est clairement sous-exploitée et fait un peu office de deus ex machina, ou plutôt de marraine/bonne fée. Là encore, il ne semble pas très crédible que cette femme ouvre sa porte à des inconnus potentiellement dangereux. Même si le film nous décrit l’envie de faire de bonnes action, de s’engager pour une cause.

Si la musique est plaisante, la réalisation est curieuse – dans le sens d’étrange. Elle alterne animation ( les visions des sages inuits sur la fin du Monde) et vision clipesque, avec mouvements accélérés…Pas grand chose à sauver du côté formel, donc. Ah si, la musique est plutôt bonne.

Malgré son idée de départ intéressante (à savoir confronter un inuit à la société de consommation des USA),  et malgré ses bonnes intentions, « Chloé & Théo » ne convainc pas tout à fait, sonnant souvent faux… C’est fort dommage pour cette « dramédie » qui avait le mérite d’avoir un sujet original et important.

 

Chloé & Théo

  • Réalisé par : Ezna Sandz
  • avec
    • Dakota Johnson, Mira Sorvino, Theo Ikummaq

Tous publics

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.