Le Genou de Claire
[DVD] Hysteria, le miroir de la folie avec Kate Beckinsale et Jim Sturgess – Les écrans de Claire
Menu Fermer

[DVD] Hysteria, le miroir de la folie avec Kate Beckinsale et Jim Sturgess

« Hysteria »  est un  film américain réalisé par Brad Anderson, sorti en 2014, librement inspiré de la nouvelle « Le Système du docteur Goudron et du professeur Plume » d’Edgar Allan Poe. On attendait donc du gothique, voire de l’horrifique… ou du dérangeant, à la limite de l’épouvante !

aff_11804672520150723150700

Sans rien dévoiler de l’intrigue, il n’y a pas une once de fantastique ou de gore ( sauf peut-être un flashback…)

L’histoire est plus un mélange de  « Oh  My god »   et de « Shutter Island« .

« Oh My god (dont le titre original est … »Hysteria » ! ) pour le traitement réservé aux femmes à l’époque, que l’on internait- très souvent par commodité- en les qualifiant d’hystériques. Le film commence en effet très fort avec une démonstration des symptômes de l »hystérie. Les deux films se passent globalement à la même époque , ce sont des films en costumes, on y évoque les traitements de l’époque.

« Shutter Island » pour la description de l’asile et pour certains rebondissements… et le stress…  et le fait que ce soit des adaptations. Et bien sûr le thème de la folie ! Enfin la présence de Ben Kingsley en directeur d’asile d’aliénés dans les deux films fait qu’on ne peut s’empêcher de faire la comparaison.

Les décors sont très beaux (le film a été tourné en Bulgarie, mais on se croirait en Grande Bretagne.) L’asile de fous est une demeure qui n’a rien à envier à la maison de « la Dame en noir »… D’ailleurs la photographie, notamment les tons bleutés des paysages hivernaux, m’a fait penser à « la Dame en noir » ! La musique est  agréable.

Et puis j’aime bien les bobines où les apparences sont trompeuses, jusqu’au retournement de situation final ( que je n’avais pas prévu et que je me garderais bien de vous dévoiler). Ici il est question de manipulation, de cruauté, de pouvoir, en plus de folie… Tout un programme qui fait qu’on ne s’ennuie pas !

Autre point fort : « Hysteria » peut compter  sur un casting de choc pour soutenir son scénario.
Kate Beckinsale, dans un rôle bien plus important et difficile que  Absolutely Anything, joue une patiente « hystérique » ,Eliza, dont un candide docteur (Jim Sturgess) va s’éprendre.

Le reste du casting est impressionnant : Brendan Gleeson, Michael Caine, David Thewlis, Jason Flemyng, et Ben Kingsley sont de la partie . Beaucoup de têtes connues pour incarner des personnes… qui n’ont plus toute leur tête. Sir Kingsley est bien, et Thewlis est loin de son rôle dans « Harry Potter », cela nous change ! J’étais mal à l’aise quand il apparaissait à l’écran, c’est vous dire l’effet qu’il m’a fait.
Rien à redire sur sir Michael Caine ; si ce n’est que je pensais que son rôle serait plus important.

Il m’a manqué un »je ne sais quoi »de marquant ou de très original pour dire que le film est excellent. Donc le film ne sera peut-être pas dans le top film de 2015 du blog, malgré toutes ses qualités.

Même si je n’ai pas ressenti le grand frisson,  j’ai tout de même été intéressée par l’histoire et sensible à l’ambiance générale de ce thriller.  De plus la description des traitements des troubles de l’esprit au temps de Poe donne froid dans le dos ! J’essaierai de trouver la nouvelle qui a inspiré l’idée de départ.
En ce qui concerne les bonus,  rien de transcendant :  bande annonces et un complément intitulé « L’histoire d’Eliza Graves ». Rien de »fou-fou »là dedans, même si c’est toujours un plaisir d’écouter parler Ben Kingsley et d’apprendre des détails sur la création du film.

HYSTERIA, le miroir de la folie

(titre original : STONEHEARST ASYLUM)

1h 52min

date de sortie du  DVD :7 août 2015 chez Metropolitan Filmexport.

SYNOPSIS DU FILM HYSTERIA

Lorsqu’il arrive à l’asile de Stonehearst le docteur Edward Newgate est accueilli par le Directeur de l’établissement, le Dr Lamb et une envoûtante jeune femme : Eliza Graves. Edward montre beaucoup d’intérêt pour les méthodes de traitement modernes de Lamb, jusqu’à ce que de mystérieuses disparitions attirent son attention…Suivez Edward dans une passionnante enquête aux frontières de l’étrange.

Merci à Cinétrafic.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :