Menu Fermer

[DVD] Maria Montessori de Gianluca Maria Cavarelli

Maria Montessori. Ce nom vous dit sûrement quelque chose si vous avez des enfants et /ou si vous vous intéressez à la pédagogie, sa méthode d’apprentissage ayant été appliquée partout dans le monde.

Mais connaissez-vous son histoire ? Saviez -vous que c’était la première femme médecin en Italie ? Le film « MARIA MONTESSORI : un destin hors du commun » se proposer de combler cette lacune en s’attachant à décrire le parcours personnel et professionnel de la célèbre pédagogue.

Dans le film, on voit Maria Montessori acheter du bois pour faire des lettres, montrer des cuillères, réorganiser une salle de classe. On constate que les enfants (filles et garçons) apprennent à jardiner, mais aussi à nettoyer et à servir le repas, etc. Au grand dam de Mussolini qui aurait demandé à Montessori de dispenser les jeunes garçons des tâches ménagères…

Première remarque : il s’agit d’une version romancée du docteur Montessori, plutôt fidèle cependant, si j’en crois la page Wikipédia. Le film suit son parcours depuis son entrée à l’école de Médecine à la fin du XIXème siècle, jusqu’à sa fuite d’Italie avec son fils en 1934.

La réalisation est assez neutre, avec une narration chronologique ( mis à part quelques courts flashbacks). Les décors, les costumes, le maquillage sont plutôt réussis. Là où le bât blesse, c’est la musique. Par moments , elle est trop appuyée, à la limite de manipuler le spectateur… Les mélodies semblent nous dire : « Voyez les malheurs de Maria ». « Voyez les réussites de sa méthode ».
Or, ce soulignement musical n’était à mon avis pas nécessaires, les passages concernés étant suffisamment forts émotionnellement parlant. Selon son humeur, on sera agacé(e) ou encore plus ému (e) par la musique.

Autre petit reproche : sa longueur. La vie de Maria Montessori a été très riche, mais je pense que certains moments auraient pu être raccourcis – et peut-être que certains auraient pu être allongés…
Le téléfilm est divisé en deux parties à peu près égales en temps.
La fin, quoique très émouvante, est un peu frustrante.
Ceci étant dit, tout scénario se doit de faire des choix.

Le réalisateur a clairement pris le parti de l’émotion. Il se focalise sur les sentiments de Maria Montessori, sur les apports de son travail aux enfants, et sur ses épreuves. En effet sa vie n’a pas été un long fleuve tranquille… La principale zone d’ombre de son existence étant le fait que cette femme dévouée à la cause des enfants n’a pu élever son propre fils.
En 1898, Maria Montessori a eu un fils nommé Mario avec Giuseppe Ferrucio Montesano, son professeur de psychiatrie durant ses années de médecine. Mario étant un enfant né hors mariage, le père de Mario étant engagé avec une autre femme, la grossesse est tenue secrète. Maria Montessori accouche en cachette et ne pourra « récupérer » son enfant qu’à la mort de sa propre mère… Plus de 10 ans plus tard (12 ou 15 ans)! Lorsqu’ils partent en Amérique, Mario est présenté comme son neveu.

Le téléfilm montre bien sûr la naissance de la Méthode…D’abord développée auprès d’enfants internés, jugés « déficients mentaux « , cette méthode sera ensuite appliquée auprès d’enfants défavorisés socialement puis auprès d’enfants ne présentant pas de difficultés sociales ou autre. Le film montre que les enfants internés dans la clinique psychiatrique n’avaient aucun jeu, aucune stimulation intellectuelle et que, grâce à Maria Montessori, ils ont appris à lire et à écrire en un temps record, ayant même de meilleurs résultats que les enfants « normaux ».

Même s’il n’est pas documentaire, le film montre aussi les enjeux politiques de la méthode, les convoitises qu’elle génère… Benito Mussolini a ainsi voulu instrumentaliser la méthode.
La méthode étant rapidement devenue populaire dans le monde entier, Maria Montessori devient une célébrité, ce qui génère aussi des jalousies et des crispations (le méthode ayant des côtés assez subversifs pour l’époque)… Il faut noter que ce sont principalement des hommes qui ont fait souffrir Maria Montessori ou lui ont mis des bâtons dans les roues.
Hormis la mère de son amant, présentée comme une bourgeoise totalement rigide et la mère adoptive de Mario, une jeune femme qui craint la famille Montesano mais qui prendra quand même Maria en pitié. Les femmes sont présentées comme admiratives, reconnaissantes ou bienveillantes comme la mère de Maria Montessori.

Aux côtés de Maria Montessori, il y a une jeune institutrice, Anna.
Ce personnage (inventé ou non ?) est interprété par Alba Rohrwacher.
Pur hasard : quelques années plus tard, la comédienne interprétera une mère qui élève ses enfants en dehors des sentiers battus, dans la campagne italienne, dans Les Merveilles ( film réalisé par sa sœur Alice, inspiré en partie de leur enfance.)

Un petit mot sur l’interprétation : à l’exception d’Alba Rohrwacher, je ne connaissais aucun acteur. Je trouve que Paola Cortellesi dans le rôle de Maria a les épaules assez larges pour ce rôle iconique. Les autres acteurs, même les enfants sont plutôt bien également. Cela me fait toujours un peu bizarre en revanche de voir un film en version française… J’aurais voulu avoir la possibilité d’écouter les acteurs parler italien.

En conclusion :
Malgré quelques défauts formels, ce téléfilm constitue une bonne entrée en matière sur la vie de cette femme entrée dans l’Histoire. En attendant de voir le film en projet.

Maria Montessori : Une vie au service des enfants

En DVD le 20 juillet 2021

Réalisé par Gianluca Maria Tavarelli, avec Paola Cortellesi dans le rôle-titre (2007)

Durée : 3H20 / Langues : Français
Disponible en double DVD
au prix public conseillé
de 19,99 € TTC
et en VOD sur toutes les plateformes

Pour découvrir un extrait :
cliquez ici

Cette sortie est éditée par SAJE Distribution

https://www.sajedistribution.com/film/maria-montessori.html

Focus sur Maria Montessori

La page Wikipédia française sur Maria Montessori (1870-1952)

https://fr.wikipedia.org/wiki/Maria_Montessori

Livres :

  • Maria Montessori – Une vie au service de l’enfant de Charlotte Poussin et Marine Gilsoul
  • Maria Montessori – de Martìn Raquel et Isabel Sánchez Vegara (livre pour enfants)

Quelques mots sur la Méthode Montessori

La méthode Montessori a été inventée par Maria Montessori au début du XXe siècle, elle permet de développer la capacité d’initiative de l’enfant, son autonomie, l’ensemble de ses capacités, intellectuelles, physiques grâce à la collaboration entre l’enfant et l’enseignant. Pour Maria Montessori, l’école n’était pas un lieu où le professeur transmettait son savoir mais un lieu d’échanges, où l’intelligence de l’enfant se développe à travers des activités libres et utilisant un matériel didactique spécifique. Selon elle, l’enfant apprend par le mouvement, la manipulation (mémoire kinesthésique), en jouant… Cela parait évident, mais il est bon de le souligner : Maria Montessori interdisait les punitions corporelles.

Il existe pléthore de livres détaillant la méthodes et d’écoles ayant recours à /se réclamant de la pédagogie Montessori.

Je vous recommande le  »Guide pratique de la Méthode Montessori à la maison-Avec plus de 100 activités Montessori de 0 à 6 ans » écrit par Julia Palmarola (édité en Italie en 2017, édition française 2019).

Comme son titre l’indique, cet ouvrage ne se plonge pas dans la partie théorique de la Léthode Montessori. Son objectif est de proposer un manuel pratique en utilisant du matériel disponible facilement ou fait maison.

On pourra aussi consulter les ouvrages de Charlotte Poussin, éducatrice Montessori.

Elle est l’auteur du  » Que sais-je ?  » sur la pédagogie Montessori ( PUF 2017) et de  » 3 minutes pour comprendre la pédagogie Montessori »( Courrier du Livre 2019). Elle est aussi l’auteur de « Montessori de la naissance à 3 ans- Apprends-moi à être moi-même » publié aux éditions Eyrolles en 2016.

Elle a traduit trois livres de Maria Montessori :’ ‘L’enfant », livre de référence de la pédagogue, » le manuel pratique de la Méthode Montessori » et’ « Mon approche expliquée aux parents ». Ces traductions sont disponibles aux éditions DDB.

Quelques liens sur la méthode Montessori

La page Wikipédia française sur la méthode Montessori : https://fr.wikipedia.org/wiki/P%C3%A9dagogie_Montessori

L’association Montessori : https://www.montessori-france.asso.fr/page/156818-accueil

Un documentaire : Le maître est l’enfant, film français d’Alexandre Mourot, sorti en salles en France le 27 septembre 2017.

Un article récent :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :