Menu Fermer

Exposition :  » Brassaï, pour l’amour de Paris »

Un événement à ne pas manquer : » Brassaï, pour l’amour de Paris » à l’Hôtel de Ville de Paris.

Né en 1889 en Transylvanie , mort en 1984, Gyula Halasz, alias Brassaï, découvre Paris, à l’âge de 4 ans, dans le cadre d’un congé sabbatique de son père, de 1903 à 1904. Il y reviendra définitivement en 1924.

Grand amoureux de la capitale, ce dessinateur, photographe, est mû par une curiosité insatiable, cherchant à capter l’âme de chaque quartier.Ainsi, il fréquente aussi bien les cabarets de Montparnasse que les bals-musette de la rue de Lappe ou le Bal nègre de la rue de Lomet.

Brassaï « mitraille »avec son appareil photo aussi bien les « mauvais garçons  » , les prostituées que les forts des Halles, les cheminots, les célébrités …
Il nous fait revivre, par ses clichés magnifiques, les métiers disparus : les allumeurs de becs de gaz ,les livreurs de lait , les photographes ambulants, les saltimbanques- sans oublier les mythiques hirondelles à vélo.
 Il était fasciné par les graffiti, par le Cirque (celui du vrai Buffalo Bill ) , la fête foraine ( à découvrir une photo irrésistible intitulée « la femme sans tête, elle est vivante ! »)…
 J’ai particulièrement admiré les clichés des amoureux, des Ponts de Paris et suis tombée sous le charme d’une vue sur un escalier de Montmartre : le top de l’argentique !
 Ce grand artiste a croisé Picasso, Dali, Jean Marais, Simone de Beauvoir …
 Brassaî a réalisé un seul film.
C’est un  documentaire intitulé « Tant qu’il y aura des bêtes «  qui dure une vingtaine de minutes . A voir absolument !
 Primé au Festival de Cannes en 1956 et sélectionné au Festival d’Edimbourg la même année, ce délicieux court métrage, filmé dans un zoo, est plein d’humour et mérite qu’on s’y attarde –
même si la qualité du noir et blanc n’est pas au top, vieillesse oblige …
Brassaï :
« Brassaï dans son labo », ca. 1932. © Estate Brassaï
En résumé , j’ai trouvé que cette exposition accessible à tous, de par sa gratuité et son coté instructif. C’est un témoignage fort des années folles et un beau voyage dans les rues de Paris.

***

Exposition gratuite à l’Hôtel de Ville 
du 8 Novembre 2013 au 29 Mars 2014
Salle Saint Jean , 5 rue de Lobau 75004 Paris.

De 10h à 19h du lundi au samedi. Dernières entrées à 18h15.

Fermé les dimanches et les jours fériés.

L’exposition Brassaï à découvrir dans une application gratuite – Paris.fr

Enhanced by Zemanta

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :