Le Genou de Claire
Happy birthday, Ken Loach ! – Les écrans de Claire
Menu Fermer

Happy birthday, Ken Loach !

Ken LOACH fête aujourd’hui ses 80 printemps … Retour en images sur la filmographie du réalisateur et scénariste britannique qui ne cesse de s’indigner. (Voir l’infographie en bas de page.)

Ken Loach
Ken Loach (Photo credit: Wikipedia)

Son prochain film, « Moi, Daniel Blake« , avec Dave Johns et Hayley Squires, a reçu la Palme d’Or lors du Festival de Cannes 2016. Il sortira en France le 26 octobre 2016.

Ken Loach, c’est un réalisateur que j’aime beaucoup, et dont, paradoxalement je parle peu sur le blog. Il n’y a qu’un seul film chroniqué : « Jimmy’s hall« …

Je me « contente » de voir ses films. Sa première Palme d’or, « Le vent se lève » m’avait particulièrement impressionnée, tout comme « Land of Freedom« .

J’ai une tendresse particulière pour « la Part des anges » et  « Sweet  Sixteen » car il nous montre la jeunesse écossaise. Ce sujet me parle, ayant été enseignante en Ecosse… Mais Loach ne situe pas tous ses films en Grande Bretagne, j’en veux pour preuve « Land of Freedom » qui a lieu lors de la guerre civile espagnole, ou encore « Bread and roses » qui  raconte la lutte des travailleurs immigrés pauvres à Los Angeles. C’est d’ailleurs dans ce dernier film que j’ai découvert Adrian Brody. Ken Loach a le chic pour choisir ses acteurs, et les diriger.

Les films de Ken Loach devraient parler à tous, car ils abordent des sujets de société comme la crise économique, les grèves ou la guerre. Élu « réalisateur le plus censuré » dans les années 80, Loach traite de sujets universels comme la solidarité, l’égoïsme, l’injustice et la trahison.

Ken Loach a offert de visionner gratuitement une dizaine de ses films sur YouTube. Cela ne marche pas en France à l’exception des moyens métrages The Wednesday Plays et des deux « The Price of Coal ».

image
Mon exemplaire du coffret Ken Loach – années 90

Personnellement je vous recommande le coffret KEN LOACH années 90 édité par Diaphana/TF1 vidéo : il regroupe 4 indispensables loachiens : »Riff Raff « (1991, avec Robert Carlyle), « Raining Stones » (1993), « Ladybird » (1994, avec Crissy Rock), et « Land of Freedom » (1995).

Préparez donc quelques paquets de mouchoirs avant de voir ses films !

KEN  LOACH : infographie sur sa carrière

Ken-Loach
Infographie via http://www.stampaprint.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :