Junket « COCO » de Disney.Pixar

En visite à Paris, à quelques heures de l’avant première au Grand Rex, le réalisateur Lee Unkrich et la productrice Darla K. Anderson nous ont parlé de COCO. Petite transcription en français de la rencontre.

A la suite, vous pourrez retrouver la discussion avec Ary Abittan et Andrea Santamaria, les voix françaises du squelette Hector et du jeune Miguel.

 

JUNKET « COCO » :  Lee UNKRICH &  Darla K ANDERSON 

 

Toutes les citations sont de Lee Unkrich sauf mention contraire.

« Le plus dur à animer ? Les squelettes : il fallait leur donner une physicalité. »

« COCO n’est pas une comédie musicale mais un film avec de la musique. On a été inspiré par la musique mexicaine et pris pour modèle « O’ Brother  » des frères Coen car la musique fait partie de l ‘ADN du film.  »

L’idée de « Remember me », chanson centrale du film, est venue très tôt et elle devait être chantée de façon différente tout au long du film.  »

(NDLR : C’est la seule consigne qu’il a donnée. Lee Unkrich a ajouté : « Et les compositeurs sont revenus avec la chanson ! »)

 

La productrice Darla K Anderson ajoute :

« Avec Adrian (Molina, le co-réalisateur/scénariste), on trouve que la chanson « Remember me »est tellement jolie qu’on ne se lasse pas de l’écouter.  »

« COCO ne traite pas uniquement de la mort. Au début je voulais parler d’un garçon qui faisait son deuil. Une histoire très américaine , occidentale ! On savait que la Mort allait être abordée parce que COCO se passe pendant le jour des morts. Mais au Mexique on pense aux morts pour ne pas les oublier.  »

« J’ai été au Mexique pour « faire » le monde des vivants. On a pensé horizontalité. Et aussi,  couleurs limitées, pour créer un contraste avec le pays des ancêtres qui est multicolore, vertical… « .

« Pourquoi avoir choisi comme titre « COCO » ?

Coco, l’aïeule de Miguel, a un petit rôle mais central. Et on voulait garder une énigme, un mystère autour du titre.  »

« Comment créer l’émotion ? »
« Il faut de la chance…
Je crois qu’il faut un bon mélange entre des idées universelles et des personnages qui sont justes- ce sont les ingrédients pour y arriver !
Il faut aussi laisser respirer les scènes … On laisse la place aux émotions dans le film.  »

« Il a fallu 6 ans pour faire Coco. Recherches sur l’histoire, le design , etc. Et en plus, on voulait sortir le film à cette période ! « (NDLR c’est-à-dire pour Noël. Le film est sorti au Mexique pour la fête des morts.)

« Faire un film d’animation prend du temps, parfois on se dit : ‘Oh, il ne me reste que 3 ans et demi pour finir le film !’  »

 

JUNKET « COCO » : Ary ABITTAN  & Andrea SANTAMARIA

 

Ary Abittan (VF d’Hector) nous a confié avoir toujours rêvé de doubler un Disney.
Le jeune Andrea Santamaria (VF de Miguel), lui, a déjà une expérience de doublage, il a été choisi par casting.

Les deux comédiens ont été ensemble pour tourner la bande annonce. Place aux citations !
Ary Abittan : « J’ai travaillé sur la voix d’Andrea et après on a aussi chanté ensemble. Je ne chante pas vraiment à la base. Là c’était un vrai travail d’apprendre la chanson et de poser ma voix dessus. » Ary Abittan a ajouté ensuite qu’il avait bien envie de refaire cette expérience.

Andrea : « Je suis guitariste, je ne suis pas chanteur à la base, c’était un vrai apprentissage pour  » Coco « . Ça m’a vraiment appris à chanter, En plus les chansons c’était en espagnol, à la limite je chante  » Someone like you  » d’Adèle… Mais pas en espagnol ! C’est à refaire également. »

Ary Abittan sur son rôle d’Hector.

« Il y a des scènes dramatiques dans le film, mais ça fait partie de mon travail d’acteur où il y a la même authenticité, le même naturel pour faire des scènes comiques ou un peu plus dramatiques. J’ai eu le bonheur de le faire (pour « Coco ») et je me dis que, aujourd’hui, ce serait bien de poser une caméra dessus, pour pouvoir tourner, pourquoi pas, un film dramatique. »

Ary Abittan, sur le travail avec le script.
« Le plus important c’est de pouvoir lire et relire le script.Le script est une aide. Il faut faire le mieux possible. »

Andrea, sur la différence entre ses deux expériences de doublage de films .
« Le Petit Prince », c’était ma première grande expérience de grand film. C’est un très grand livre à la base d’Antoine de Saint-Exupéry. Ce n’est pas la même chose pour moi dans « Coco », parce mon personnage Miguel est le rôle principal. Ce n’est pas le même personnage, ce n’est pas les mêmes émotions. Coco, c’est ce qui va marquer toute ma vie.

Andrea, sur ses points communs avec son personnage Miguel.

Je ne peux pas dire que je serai musicien plus tard.C’est sûr : je me suis mis à la place de Miguel. Mais je suis né dans un milieu d’artistes – mon père est chanteur, musicien, ma mère comédienne. Miguel est très joyeux, joue de la guitare, il est à fond, il veut poursuivre son aventure jusqu’au bout, pour arriver à ses fins, et être connu dans le monde entier…

Par rapport à la version originale ( parmi les voix originales de « Coco », Gael GARCÍA BERNAL , Benjamin BRATT , Edward JAMES OLMOS).
Ary : « On a le plaisir de voir le film en anglais. Et après on peut s’approprier les dialogues et en faire pas complètement autre chose , mais autre chose… Les intonations, les voix c’est le départ de tout ça, c’est très important pour nous. On ne peut pas se passer de la bande originale. »

A propos du monde des vivants et du monde des défunts dans « Coco »

Ary : « Le monde des ancêtres me donne beaucoup d’espoir. Les stars d’en bas, c’est les mêmes que là-haut (le monde des morts) ! »
Andrea : « C’est sûr que ce monde des ancêtre donne de l’espoir… Moi je préfère le monde des vivants c’est la Vie c’est magique. «

Au sujet de l’interdit.
Ary : Mes parents m’ont toujours soutenu dans mes rêves artistiques. Mon père a toujours payé sa place pour venir me voir au spectacle. Tout çà est très important. D’ailleurs la famille est très importante dans ce film.
Pour savoir qui on est il faut savoir d’où on vient. En tant qu’homme on veut tout faire comme notre père ou rien faire comme notre père.  »

Combien de temps le doublage a- t-il duré pour Ary et Andréa et comment ont -ils travaillé leur voix ?

Ary : « Le doublage a pris une semaine. Çà s’est imposé naturellement ! Parler, se déplacer dans l’image… J’ai eu envie de garder ma voix, avec un petit timbre en plus… je ne saurais pas refaire la voix, je crois que j’aurais vraiment besoin de voir les images. Çà été un catalyseur pour la suite. La chanson aussi m’a aidé à trouver la voix. »

Andréa : « Pour trouver la voix de Miguel, j’avais des facilités.Miguel est musicien, il a mon âge. il est joyeux pétillant,déterminé pour jouer de la guitare. D’ailleurs Anthony Gonzalez ( qui fait la voix originale de Miguel dans « Coco » ) chante très bien. Pour prononcer les mots en espagnol, ça n’a pas été si difficile que cela, car je suis d’origine italienne, et les deux langues sont proches. »

Quels personnages Disney.Pixar auraient-il aimé doubler ?

Andréa : « J’aime beaucoup Woody dans « Toys story » »

Ary : « Le papy de « Là-haut « , formidable … mais tous les Disney.Pixar, ce sont des films pour l’éternité. »

 

Vous pouvez lire mon avis sur Coco ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.