Le Genou de Claire
[Lecture cinéphile] Gemma Bovery, roman (cinémato) graphique de Posy Simmonds – Les écrans de Claire
Menu Fermer

[Lecture cinéphile] Gemma Bovery, roman (cinémato) graphique de Posy Simmonds

A l’occasion de la sortie de l’adaptation cinématographique de « Gemma Bovery » (avec Fabrice Luchini et Gemma Arterton, en salle le 10 septembre prochain, je vous  propose un bref avis sur ce roman (cinémato) graphique de Posy Simmonds.

gemma bovery

L’auteure britannique avait déjà vu l’un de ses romans adapté au cinéma :  « Tamara Drewe« , avec – déjà –Gemma Arterton dans le rôle titre. Le film de Stephen Frears était assez étrange, à la fois drôle et tragique et m’avait laissé un sentiment mitigé. Il faut dire que je n’avais pas lu le roman graphique originel, je n’avais aucun point de repère pour découvrir l’univers de Posy Simmonds.

English: Posy Simmonds
Posy Simmonds (Photo credit: Wikipedia)

Pour « Gemma Bovery » , je n’ai pas répété cette erreur !
J’ai lu la réédition parue chez  les éditions Denoël Graphic, le 28 août dernier. Cette nouvelle édition propose des images, en couleurs inédites (l’auteure a choisi « les plus belles pages de ses sketchbooks consacrées à la recherche des personnages et aux études d’atmosphère »).
De plus,  Anne Fontaine, la réalisatrice du film, signe un avant-propos. Le résultat est un bel objet, agréable à feuilleter.

La francophile et francophone Posy Simmonds adapte la trame de « Madame Bovary »  de Gustave Flaubert en dressant à la fois un portrait de femme très juste, mais aussi en critiquant -gentiment- les sociétés britanniques et françaises. Elle oppose la vie à la ville et à la campagne…  Le lecteurs verra quelques clins d’œils  dans le nom des personnage et aussi une réflexion sur les apparences… Quant à l’histoire à proprement parler , elle est assez surprenante, avec des ruptures de ton. En dire plus serait criminel.

Le texte est dense et mérite vraiment le nom de roman graphique. Ce n’est pas une BD avec des bulles, il y a beaucoup de textes imbriqués avec les images (d’ailleurs au début le regard ne sait pas toujours où se poser.) Le dessin est soigné, très détaillé…
Personnellement j’ai apprécié ce style graphique à la fois simple et précis.
Moi qui ne suis pas une experte en bande dessinées, mangas ou roman graphiques, j’ai été sous le charme.

On comprend que des réalisateurs comme Stephen Frears ou Anne Fontaine aient adapté Posy Simmonds : on trouve une belle matière pour le cinéma dans ses œuvres.
« Gemma Bovery » est un roman réellement  cinémato – graphique.

 

couverture

 

Gemma Bovery

de Posy Simmonds (« Literary Life », « Tamara Drewe »)

 

Première parution en 2000

 

Trad. de l’anglais par Jean-Luc Fromental et Lili Sztajn. Avant-propos d’Anne Fontaine

 

Nouvelle édition en 2014

 

128 pages, 170 x 285 mm

 

ISBN : 9782207118320 / Gencode : 9782207118320
Code distributeur : B26596

 

éditions Denoël Graphic.
Parution : 28-08-2014

 

Prix : 20,50€

 

 

 

2 Comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :