[Lecture cinéphile] Harrison Ford – L’acteur qui ne voulait pas être une star

Une biographie de l’acteur américain Harrison Ford paraît ce jour aux éditions Dunod : « Harrison Ford – L’acteur qui ne voulait pas être une star ».

L’occasion de revenir sur les cinquante ans de carrière d’une icône du cinéma, un mois avant la sortie de Blade Runner 2049. Avis de lecture.

Couverture Harrison Ford – l’acteur qui ne voulait pas être une star© éditions DUNOD

Résumé
Il a incarné deux des héros les plus iconiques de l’histoire du cinéma, donné à des générations entières l’envie de maîtriser aussi bien que lui le fouet d’Indiana Jones ou le blaster de Han Solo, et rapporté à Hollywood plus d’argent que tout autre acteur. Pourtant, à l’en croire, Harrison Ford ne doit sa carrière d’exception qu’à une chance hors du commun et à sa ténacité. Alors que les studios hollywoodiens ne lui prédisaient aucun avenir au cinéma, l’acteur, qui aspirait seulement à vivre de petits rôles de composition, s’est fait une place sous les projecteurs. Il en a profité pour tourner avec les plus grands réalisateurs, de Roman Polanski à Peter Weir, en passant par Francis Ford Coppola, Mike Nichols et Kathryn Bigelow. Alexis Orsini, auteur et journaliste, nous invite à découvrir le parcours atypique de cette légende du cinéma américain dont on sait finalement peu de choses. De ses débuts sur les planches à Blade Runner 2049, il retrace en détail son parcours hors normes au rythme d’anecdotes méconnues et de photos emblématiques.

Harrison Ford et Kathy Baker dans ‘Adaline’.

Avis

Pas la peine de vous présenter plus longuement Harrison Ford,  le mot de l’éditeur ci-dessus s’en charge très bien. Premier constat : il  existe peu de biographies en français de Harrison Ford ; il y a bien eu celle, il y a quelques années, de Laurence Caracalla, mais il me semble que c’est la seule.  Pourquoi ? Peut-être parce qu’on a tous l’impression de connaître Harrison Ford,  l’acteur devenu menuisier puis superstar.

Il n’est pourtant pas inintéressant de replonger dans le parcours de l’acteur. Alexis Orsini nous apprend ou rappelle ses débuts difficiles, nous parle bien sûr de Star Wars (jusqu’à Star Wars VII et même VIII) et de la série Indiana Jones, mais également de ses bides…

Harrison Ford, discute de Blade Runner 2049 avec Denis Villeneuve, Ridley Scott et Ryan Gosling (c) D.R.

Le journaliste nous fournit un stock consistant d’anecdotes sur le caractère bien trempé de l’acteur, des secrets de tournages, etc. Il évite le piège de l’hagiographie et évoque le futur de l’acteur en parlant de la suite de Blade Runner (Blade runner 2049) ou du cinquième volet de l’aventurier Indiana Jones.

En parlant de ce dernier film (Indiana Jones 5), on a appris hier que Shia LaBeouf, ne revenait pas incarner le fils d’Indy, ce qui n’est guère surprenant si vous lisez la page 263 de ce livre !

J’ai dévoré l’ouvrage en moins d’une semaine, le style est abordable, les citations nombreuses, et la construction de l’ouvrage très claire. Un encart de photographies de l’acteur en noir et blanc, et couleurs, et une filmographie détaillée viennent compléter le texte.

J’ai repéré une faute de frappe ; on parle d’une peinture de Dennis Hopper or « Nighthawks » est une peinture du peintre américain Edward Hopper –  en date de 1942, année de naissance d’Harrison Ford, tiens donc !

Bien entendu, après avoir lu cet ouvrage, on a envie de revoir toute la filmographie de l’acteur Ford ou du moins les films les plus marquants.*

 

***

Harrison Ford – L’acteur qui ne voulait pas être une star

Alexis Orsini
Journaliste passionné de cinéma. Passé par Le Monde, L’Obs et Le Parisien, il a rejoint Numerama fin 2016.

Éditeur : Dunod (06/09/2017)

Prix: 18.90 €
En librairie : 6 septembre 2017

EAN : 9782100761609

Pages : 320

 

(*) J’ai réalisé que personnellement j’en avais vu beaucoup, même Morning glory qui a eu peu de succès au box office. Ou La Stratégie Ender… Ou Adaline où il tient un second rôle… Et vous, combien de films avec Harry Ford avez-vous regardé ? Cela vous dirait un top « Harrison Ford » ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.