LES LECTURES DE L’ATELIER – du 3 au 15 mars 2015- Sami Frey lit « Entretiens avec Jean-Paul Sartre » de Simone de Beauvoir

Simone, Jean-Paul, Sami … vus et entendus par Hélène !

Voici le compte -rendu d’une des Lectures du Théâtre de l’Atelier.

samy

Une petite table sur la scène du théâtre de l’Atelier. Le noir se fait, dans la salle comme sur le plateau. Sami Frey entre en scène sans être vu, s’installe à la table et allume lui-même une petite lampe tandis que depuis la régie la lumière se fait sur lui. Il y a donc une volonté minimale de mise en scène : contrairement à Dominique Blanc et Jean-François Balmer qui entraient sur scène en lumière, sous l’œil des spectateurs qu’ils regardaient en face, assumant l’exercice de la lecture en tant que tel, Sami Frey veut créer un climat de spectacle plus marqué. Sans jamais établir de contact visuel avec nous, confirmant ce choix du 4ème mur, le comédien se lance dans sa lecture, utilisant une tablette plutôt que le format papier.

Ce mardi 10 mars, il nous lit avec beaucoup de naturel les échanges de Simone de Beauvoir et Jean-Paul Sartre concernant le rapport aux femmes de celui-ci, puis son rapport à son propre corps, sujet intimement lié au précédent. Questionné par Beauvoir, Sartre, âgé de 70 ans, évoque notamment une forme de sensibilité typiquement féminine, qu’il distingue de l’intelligence, et dont il estime l’homme dépourvu. Il décrit son attirance évidente pour les femmes tout en expliquant son manque d’intérêt pour l’acte sexuel qui fait pourtant partie intégrante de la relation qu’il entretient avec ses maîtresses. Interrogé sur sa petite taille et sa laideur, il parle aussi d’un lui-même fantasmé, se référant à Pardaillan, plus grand et plus fort que le véritable lui.
C’est donc d’un véritable dialogue qu’il s’agit, une interview de Sartre par sa compagne au cours de l’été 1974. Les propos ont été recueillis sur plusieurs semaines, et chaque soir, Sami Frey en lit des extraits différents. Il termine d’ailleurs sa prestation, après le salut où, pour la première fois, il regarde son public dans les yeux, par les mots suivants : « A suivre ! »
Il nous livre donc une prestation fragmentée, puisqu’il faudrait assister à chacune des représentations pour en avoir l’intégralité…
C’est en tout cas sur un ton très intimiste et sobre pour ne pas dire confidentiel, que Sami Frey nous propose ce texte, voué à être dit plutôt qu’écrit puisque directement sorti de la bouche de Beauvoir et Sartre. Il reproduit, paradoxalement au travers de sa seule voix et sans chercher à différencier par des inflexions différentes la parole de l’un et de l’autre, l’échange tel qu’il a peut-être eu lieu entre les deux protagonistes.

Encore quelques jours pour assister à ces représentations, chacune unique et symbolisant ainsi tout ce que l’art vivant a d’éphémère…

 

Hélène Lailheugue

***
LES LECTURES DE L’ATELIER – du 3 au 15 mars 2015
Sami Frey lit « Entretiens avec Jean-Paul Sartre (août-septembre 1974) » de Simone de Beauvoir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.