Menu Fermer

Matrix des Wachowski avec Keanu Reeves et Carrie-Anne Moss.

Welcome to the Matrix. Bienvenue dans la Matrice.

1999 : le Monde découvre Matrix. Du jamais vu fusionnant science fiction ( cyberpunk) , philosophie, référence culturelles diverses et variées et kung-fu…

Les acteurs deviennent des stars ou du moins assoient leur popularité : Keanu Reeves(Thomas Anderson/Neo), Laurence Fishburne (Morpheus), Carrie-Anne Moss (Trinity), Hugo Weaving (Agent Smith) … Les répliques deviennent cultes, on copie même le look des protagonistes. Les frères Wachowski (Andy et Larry , désormais Lilly et Lana) deviennent quant à eux super- bankables…

En 2003, deux autres films suivront : Matrix Reloaded puis Matrix Revolutions.

2021 : Néo, Trinity et les autres retournent dans la Matrice, 18 ans après le premier Matrix… Le film est réalisé par Lana Wachowski (ex-Larry).

J’ai décidé de faire un marathon des trois films en attendant d’écrire sur Matrix Resurrections.
Voici quelques réflexions suite à ce re-visionnage.

Matrix (1999)

Pilule bleue ou pilule rouge ? ©Warner Bros

Résumé ( avec quelques spoilers) via Wikipédia

Thomas A. Anderson, un jeune informaticien connu dans le monde du hacking sous le pseudonyme de Neo, est contacté via son ordinateur par ce qu’il pense être un groupe de hackers. Ils lui font découvrir que le monde dans lequel il vit n’est qu’un monde virtuel appelé la Matrice, dans lequel les êtres humains sont gardés inconsciemment sous contrôle.
Morpheus, le capitaine du Nebuchadnezzar, contacte Néo et pense que celui-ci est l’Élu qui peut libérer les êtres humains du joug des machines et prendre le contrôle de la matrice (selon ses croyances et ses convictions).
Une fois libéré de la Matrice, Neo, préparé au combat, est emmené par Morpheus dans la Matrice pour rencontrer l’Oracle, celle qui guide les hommes dans la Matrice en faisant des prédictions qui tiennent. Cette dernière annonce à Neo que soit lui, soit Morpheus mourra rapidement dans les prochaines heures. En effet, un membre de l’équipe de Morpheus, Cypher, le trahit en le livrant aux Agents (les gardiens de la Matrice). Neo prend la décision d’aller les affronter pour sauver Morpheus mais au péril de sa vie après une longue course-poursuite. Pourtant, un bug ramène Neo à la vie et est devenu ainsi l’élu tant attendu tout en neutralisant l’agent Smith et l’attaque des machines sur le Nebuchadnezzar. Depuis, il déjoue les systèmes et les bases dans la Matrice.

Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Matrix_(film)

La première fois que j’ai vu Matrix, c’était il y a 20 ans, j’avais la petite vingtaine…Je ne comprenais pas tout ce que je voyais à l’écran… La claque visuelle!

Je ne connaissais rien au cyberpunk, de manière générale je m’intéressais peu à la SF ou encore à la programmation. Donc voir sortir de nulle part ces lignes de codes, ces machines, les embryons  » cultivés  », cela marque… En revanche j’avais déjà vu des combats d’arts martiaux ( c’est à cette époque que j’ai découvert les wu xia pian). Mais pas comme ça, pas dans un tel scénario, pas avec cette mise en scène, cette bande son, le look des personnages … Bref, la surprise, je suis sortie du cinéma un peu sonnée mais convaincue d’avoir vu quelque chose de différent, » d’important ».

Au fil des années et des visionnages je comprends mieux les subtilités de l’histoire ( heureusement me direz-vous !) J’apprécie mieux les références littéraires, philosophiques, et religieuses. La référence littéraire la plus évidente est bien sûr ALice au Pays des merveilles. Neo doit suivre un lapin blanc, il gobe une pilule qui le transforme et lui fait changer de monde…
Auniveau des références religieuses, Néo est une sorte de Messie devant sauver le monde, Morpheus est un apôtre qui est certain que Neo est le sauveur annoncé par une prophétie. Outre le christianisme, on peut penser au bouddhisme, le sauveur s’est incarné dans plusieurs personnages, le petit garçon à la cuiller ressemble à un jeune Siddharta ou dalaï lama.
Quant à Trinity, son prénom même évoque la Sainte Trinité..
Le film synthétise de nombreuses références de pop culture notamment le cyberpunk qui est le courant de SF des années 80 / 90 (Neuromancien, Le samouraï virtuel…).

Au niveau philo, le film aborde, pêle mêle les notions de réalité (le monde virtuel vs le monde réel), le mythe platonicien de la caverne. On a aussi une réflexion sur le choix, le libre arbitre… Le philosophe Baudrillard serait aussi une référence… Pour en savoir plus, il y a le livre » Matrix, machine philosophique » écrit par Alain Badiou.
Il y a des références au cinéma asiatique et notamment au cinéma chinois avec les chorégraphies d’arts martiaux de Yuen Woo ping. On pense aussi au gunfight à la John Woo (The Killer). Certaines scènes notamment le ralenti où Néo esquive les balles , le fameux bullet time , ont été maintes fois parodiées. C’est dire le succès du premier film.

Clairement pour moi c’est le plus réussi de la trilogie, car ce Matrix était pionnier, novateur, il a instauré un univers intéressant.

Nona Gaye et Harold Perrineau dans Matrix Reloaded

Matrix Reloaded (2003)

Résumé ( avec quelques spoilers) via Wikipédia

6 mois après les événements du premier épisode, Neo est à présent en couple avec Trinity et contrôle de mieux en mieux ses pouvoirs. Dans le monde réel, Sion est sur le point d’être attaquée par 250 000 sentinelles robotiques, programmées pour anéantir les derniers humains. Morpheus tente de galvaniser les habitants de Sion en leur rappelant la parole de l’Oracle : l’Élu est capable d’arrêter la guerre contre les machines.
Dans la Matrice, Neo est confronté à une résistance croissante. Son ennemi, le programme d’éradication appelé Agent Smith, refusant d’être supprimé après sa défaite, est devenu un programme renégat et se propage comme un virus, parvenant même à s’incarner dans le corps de Bane dans le monde réel.
L’Oracle charge Neo de retrouver le Maître des clés pour pouvoir accéder à la Source de la Matrice. Mais le Maître est prisonnier d’un dangereux programme, Le Mérovingien. Neo, Trinity et Morpheus le libèrent au terme d’un périlleux combat contre les hommes de main du Mérovingien.Avec l’aide du Maître des clés et des équipages du Nebuchadnezzar et de 2 autres vaisseaux, Néo parvient à accéder à la Source et y rencontre un programme appelé l’Architecte, à l’origine de la Matrice…

https://fr.wikipedia.org/wiki/Matrix_Reloaded

Le second Matrix est à mon avis le plus faible de la trilogie parce que c’est un épisode ‘sandwich’ avec une fin frustrante. Pour moi le film est trop bavard et paradoxalement les scènes d’action ne m’ont pas convaincue, me donnant une impression de trop-plein de bagarres. Le baiser avec Perséphone… Assez surprise par le personnage de Mérovigien (Lambert Wilson excellent avec sa tirade de gros mots en français) et de Perséphone (Monica Belluci). Ces programmes anciens règnent sur leur monde, mais ils se déchirent comme un couple humain. Le Mérovingien est hédoniste, frivole et Perséphone jalouse de l’amour entre Néo et Trinity. Elle demande à Néo de l’embrasser comme il embrasserait Trinity… Je pense être assez sensible mais j’ai trouvé que cette dimension romantique était un peu excessive. Les dialogues , la résurrection de Trinity, l’amour qui permet de lutter contre l’oppression ou plutôt aimer donne envie de se battre … Le but dans ce second épisode, outre de libérer les humains du joug des machines, c’est de sauver l’être aimé ou ceux qu’on aime (Neo fait un cauchemar récurrent : Trinity se fait tuer sous ses yeux)… Pour cela Neo est obligé de faire la guerre aux machines. Il est vu comme un héros par Morpheus, Trinity l’aime, certains lui sont redevables, mais il attire aussi la méfiance…Et puis comme dans le premier Matrix, on devine qu’un humain trahira les « siens » mais il faudra attendre l’épisode final pour en savoir plus !

Ce que je retiens, outre l’apparition du Mérovingien et de son épouse, c’est que la réalisation oppose très clairement les machines et les humains. Les humains sont filmés de façon très charnelle, sensorielle… On voit leur sueur, leurs blessures et on devine leur désir, leur élan de vie … Je pense à la scène de la « rave party » dans Zion (la colonie humaine d’hommes, de femmes et d’enfants libres), avec, en parallèle, Neo et Trinity qui font l’amour… Des êtres libres, authentiques, dans la vie, qui peuvent se reproduire « à l’ancienne »- contre la Matrice qui veut les utiliser, qui les élève/cultive les humains pour leur électricité.

Neo et Sati dans Matrix Révolutions ©Warner Bros

Matrix Revolutions (2003)

Résumé ( avec quelques spoilers) via Wikipédia

C’est une guerre sans issue qui attend les derniers survivants humains retranchés de Sion, cité-État de la résistance, assiégée par l’armée des Machines.

Pour seul espoir ne reste que Néo qui après s’être sorti d’un monde intermédiaire, parvient à se rendre auprès du représentant du camp adverse et lui propose sous contrat d’une paix définitive, d’anéantir ainsi leur ennemi commun : l’agent Smith devenu incontrôlable.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Matrix_Revolutions

Smith qui contamine les programmes, les phagogyte et donc se dédouble comme un virus, c’est très spectaculaire… en fait il y a plein de scènes spectaculaires peut-être trop j’ai frôlé l’overdose d’effets spéciaux … mais je trouve que c’est un épisode trop long et abscons par moments.

Néo (nouveau « Jésus ») va subir bien des épreuves pour pouvoir sauver l’humanité…

Et puis il y a des passages qui m’ont interloquée : Trinity meurt, mais pourquoi Neo ne peut -il pas la ressusciter cette fois , comme dans Matrix 2 ? D’accord elle est en plus mauvais état que dans l’épisode précédent mais quand même ! On retrouve l’Oracle, on découvre qu’un programme peut être un ami des humains…Il y a des aspects positifs dans le film, on apprend que certains programmes sont créés  » sans but  » et donc exilés de la Matrice, comme la jeune Sati.Néanmoins le film est sombre, de nombreux moments sont désespérants. Et quelque part, l’histoire se répète, et la révolution n’aura pas lieu, ou plutôt il y aura et il y a eu des révolutions mais au final, même si le jour se lève (un beau soleil numérique créé par Sati), le sacrifice de Néo laisse un goût amer … on retrouve la réflexion sur la foi, le choix, le déterminisme. Neo va devoir rejeter la théorie l’Architecte (le méchant créateur de la Matrix)… et trouver une autre solution. L’Oracle, elle, n’est pas vraiment aidante. C’est intéressant mais par moments j’étais un peu perdue et je trouve toujours que les dialogues et l’intrigue sont assez difficiles à suivre (même si je les connaissais déjà !)
Ceci dit , la fin peut être vue comme une fin heureuse, happy end. Et on peut se dire que ce troisième volet bouclait la boucle…
Je me demande donc comment Lana Wachowski et les scénaristes vont raccrocher les wagons pour Matrix Resurrections.

Nota Bene : En ce qui concerne la fin de l’épisode 3, je crois que la meilleure explication est fournie par le site Ayther.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Please accept [renew_consent]%cookie_types[/renew_consent] cookies to watch this video.
%d blogueurs aiment cette page :