Menu Fermer

[Musical] La Légende du roi Arthur : Quand l’amour change le cours de l’histoire

J’ai testé pour vous  la comédie musicale « La Légende du roi Arthur : Quand l’amour change le cours de l’histoire ».

affiche légende du roi arthur
(c) Décibels productions

Paris, le 1er octobre. Palais des Congrès. 20 heures. Les spectateurs ont déjà investi la salle. Le roi Arthur doit arriver sur scène dans 30 minutes, mais le public est déjà intrigué par d’étranges mages se promenant dans les rangs.Certains discutent et font des tours de magie, d’autres font monter sur scène des enfants afin qu’ils tentent de débloquer Excalibur … Spoiler : un seul d’entre eux y arrivera. Bref, on est dans l’ambiance avant même de voir le spectacle !

 

Ambiance avant le spectacle. #lalegendeduroiarthur ! #comediemusicale #latergram #musical

Une photo publiée par Claire (@ecransclaire) le

Une scénographie superbe, une ambiance médiévale réussie.
Une vidéo qui n’a rien à envier au générique de « Games of Thrones » nous vous explique en début de spectacle les grandes lignes de l’histoire des chevaliers de la table ronde.
Des chorégraphies bluffantes se succèdent … La mise en scène est grandiose mêlant lumières, films, acrobaties, combats d’épées , figurines géantes… L’ambiance est très réussie que ce soit celle des châteaux ou des visions plus fantasmagoriques .

A un moment on assiste à des danses typiques de « Riverdance ». J’ai aimé le fait de voir des joueurs d’instruments celtes monter sur scène et être inclus dans le spectacle …
Un récit hautement symbolique

La légende du Roi Arthur est un récit très symbolique que l’on pourrait penser inadaptable en comédie musicale. Et pourtant l’amour courtois n’était-il pas chanté par les troubadours ? Le résultat est en effet assez étonnant, avec des effets spéciaux ( réussis) et le tout n’est pas déplaisant. J’ai aussi trouvé que l’histoire développée dans le spectacle était assez respectueuse de la légende arthurienne.

De ce fait, je ne suis pas certaine que ce soit recommandé pour les enfants, même si j’en ai vu dans la salle … Ils auront peut-être peur des sbires de Méléagant. Et également peut-être de la transformation de Méléagant en sorte de monstre défiguré façon « fantôme de l’opéra ». Quant à l’inceste entre Morgane et Arthur, il n’est pas suggéré sur scène, mais clairement dit.

La comédie musicale n’édulcore pas trop l’histoire des chevaliers de la Table ronde, mais la simplifie et se concentre sur le triangle amoureux Arthur/Lancelot/Guenièvre. En même temps nous étions prévenus, le sous-titre du spectacle étant « Quand l’amour change le cours de l’histoire »…

 La musique

Zaho, l’interprète de Morgane, a composé de nombreux morceaux musicaux du spectacle, et leur a donné un côté hip hop, RnB et rap assez surprenant.

Mais j’ai trouvé l’ensemble assez hétérogène, entre pop, musique régionale et musique de la rue.

Si certaines chansons m’ont plu principalement pour leur accents celtiques et pour les voix de leur interprète, d’autres m’ont laissée de marbre.

Mon top 3 ? « Il est temps », « Advienne que pourra », « Quelque chose de magique ».

Je dois dire que je n’ai pas compris toutes les paroles, que mon attention s’est détournée sur les décors, chorégraphies ou costumes.

Les artistes

On  découvre Florent Mothe dans le rôle du roi Arthur et Camille Lou en reine Guenièvre sont bien dans leur personnage et leur voix pas déplaisante . Mon chouchou est le méchant de l’histoire, Méléagant, incarné par Fabien Incardona. Sa voix à la Balavoine a su me toucher, surtout dans Advienne que pourra…   Charlie Boisseau, ex candidat de « The Voice », a le physique adéquat pour être Lancelot.Il possède également une belle voix. Zaho apporte une belle énergie et une certaine agressivité à la fée Morgane, tout en contraste avec le côté princesse romantique de Camille Lou.

Ce sont les rôles principaux, mais Dove Attia et Giuliano Peparini ont aussi eu de nez en recrutant Merlin (David Alexis que vous avez peut-être vu dans Le Bal des Vampires,  Kei ( dans le rôle du bouffon, il apporte un peu d’humour à la Spamalot au spectacle, et Gauvain (Thomas Ronzeau, très à l’aise avec une épée, dommage qu’il ne chante pas plus d’ailleurs).

Au final

Cette légende du roi Arthur sera prisée par les amateurs de comédie musicale à la française. J’entends par là une mise en scène grandiose. Mais les fans de mélodies à la Broadway seront peut-être musicalement déçus,  ou n’aimeront pas, à l’instar de mon accompagnatrice.

Je regrette qu’il n’y ait pas eu plus de musique celtique, et de moment plus »calmes » afin de mieux admirer les décors par exemple. Autre bémol, il m’a semblé à un moment que la musique était un peu forte. Enfin le spectacle était un peu long tandis que, paradoxalement, l’épilogue paraît un peu court…
Le spectacle dure en effet 2 heures 30. Avec l’entracte, si vous optez pour la représentation en soirée, vous terminerez  vers 23h15, voire même un peu plus tard si vous souhaitez vous rapprochez de la scène pour écouter la troupe entonner une chanson une dernière fois.

A noter que la troupe est nominée pour les prochains NRJ Music Awards, catégorie Groupe/Duo/troupe Française de l’année et que le spectacle s’exportera en province puis en Belgique et en Suisse dès janvier 2016.

affiche officielle La légende du roi arthur

4 Comments

  1. christelle

    Hello, alors honnêtement, rien de bien celtique à part l’histoire…J’ai fait confiance au titre « Le roi Arthur » quand j’ai acheté mes places en août, oui c’est naïf… J’y suis allée today un peu à l’aveugle donc sans connaître ni les chansons ni vraiment les acteurs. Je ne savais même pas que Zaho était dedans avant d’acheter le programme sur place (la seule bonne surprise).

    En bref, je me suis bien ennuyée, je pensais voir plus de musiques et danses celtiques vu la thématique mais non.. seulement 5%. Ya que moi que ça choque d’écouter de la pop sur une légende celte ? En gros c’est comme si t’allais dans un resto chinois et qu’on te servait des moules frites.

    Ils ont du talent, c’est clair, les costumes, les cascades, le décor mais tout le truc peut limite servir à n’importe quel spectacle… la chanson titre « l’amour c’est magique » (un truc comme ça), ça peut même servir pour blanche neige et ses nains, cendrillon…
    J’ai l’impression qu’ils se sont servir du prétexte d’un thème au hasard pour faire autre chose… non mais de la pop au lieu de la musique celtique quoi… J’étais clairement pas venue pour écouter de la variété française pour adolescents… Pourtant j’aime bien Zaho mais dans un autre contexte musical.

    Quand j’ai lu la note d’intention de Dove Attia (cf programme) dans le train du retour, ça m’a fait bien rire « Et pour la légende du roi Arthur j’entendais des chansons pop aux accents légèrement tribaux teintées de musique celtique » […] Nous avons cohabité tous ensemble pendant de nombreux jours en réécoutant de la musique celtique » <= Ca a bien porté ses fruits cette cohabitation…

    En plus l'humour est raté : "Je m'appelle Merlin parce que je le vaux bien"…

    En bref Rien qu'une pompe à fric qui ne fait honneur ni à la Bretagne ni à la légende…

    • Claire

      Bonjour, merci d’avoir partagé votre ressenti. Pour le coup, votre commentaire est porche de l’avis de mon accompagnatrice. Je regrette également qu’il n’y ait pas eu plus de musique celtique, comme je l’ai écrit dans mon billet.En parlant de culture celtique, je vous souhaite un très bon St Andrew’s Day ! Si vous voulez jeter un œil à mon blog sur l’Ecosse ( pas mis à jour je dois le confesser), c’est ici :http://neepsntatties.blogspot.fr/

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :