Le Genou de Claire
Sélection de DVD Jour 2 fête : Merci Patron !, Free to run, No land’s song – Les écrans de Claire
Menu Fermer

Sélection de DVD Jour 2 fête : Merci Patron !, Free to run, No land’s song

On continue de parler de DVD sur le blog.
Voici ma sélection de sorties vidéo récentes chez Jour 2 fête, éditeur et distributeur français.

Il se trouve que mes trois choix sont des documentaires … « Merci Patron« ,  « Free to run » et « No Land’s song« .

Merci Patron !

 

Synopsis : »Pour Jocelyne et Serge Klur, rien ne va plus : leur usine fabriquait des costumes Kenzo (Groupe LVMH), à Poix-du-Nord, près de Valenciennes, mais elle a été délocalisée en Pologne. Voilà le couple au chômage, criblé de dettes, et risquant désormais de perdre sa maison. C’est alors que François Ruffin, fondateur du journal Fakir, frappe à leur porte. Il est confiant : il va les sauver. Entouré d’un inspecteur des impôts belge, d’une bonne sœur rouge, de la déléguée CGT, et d’ex-vendeurs à la Samaritaine, il ira porter le cas Klur à l’assemblée générale de LVMH, bien décidé à toucher le cœur de son PDG, Bernard Arnault. Mais ces David frondeurs pourront-ils l’emporter contre un Goliath milliardaire ? »

AVIS

Le film a connu un  succès inattendu, il faut dire que sa sortie en salles était concomitante avec la Nuit Debout.

Le journaliste François Ruffin de Fakir décide de jouer les Robins des bois avec humour. Les méthodes employées par notre « héros » peuvent être contestables, caméra cachée, une certaine manipulation des Klur transformés en maître chanteurs amateurs même si cela est fait dans leur intérêt…  A arnaqueur, arnaqueur et demi !
La démonstration accablante des méthodes du grand patronat est là. Et l’éloge de la solidarité est présente, réchauffera les cœurs.

Un documentaire qui, malgré la gravité du sujet de fond,  s’autorise des moments rigolos ou de pur délire. Le film s’étire un peu en longueur.
Les bonus forment quasiment un second film, notamment avec le bonus « Mon Jérémie, le commissaire, Bernard et moi ».

DVD  « MERCI PATRON « 

Réalisation : François Ruffin

Durée :83 mn
VO : Français
Prix : 19.90 euros

Suppléments : 
– Entretien avec François Ruffin par Florence Benoist (réalisatrice, professeur de cinéma)
– Scènes Coupées
– Mon Jérémie, le commissaire, Bernard et moi, récit de la correspondance inédite entre François (Jérémie) et le Commissaire (un livret et une vidéo)
– De Merci Patron ! à Nuit Debout (un livret)
– Les affiches du film par les dessinateurs Lardon et Soulcié Documentaire (Europe)

 

 

Free to Run

Synopsis : « Des rues de New York aux sentiers des Alpes suisses, de Sao Paulo à Paris, Pékin ou Sydney, les adeptes de la course à pied se comptent aujourd’hui par millions. Free to Run raconte pour la première fois la fabuleuse épopée de la course à pied, acte marginal et militant devenu passion universelle. »

 

Le résumé pourrait laisser penser que le film de Pierre Morath dresse l’historique de la course à pieds en illustrant joliment le tout à coup d’images d’archives agrémentées d’une belle musique.

En fait,  ce n’est pas du tout une illustration de la naissance du running à nos jours… le documentaire se concentre plus à l’aspect humain et sociologique.

Pierre Morath, lui-même coureur de haut niveau, a rencontré des pionniers de la course à pied.
En s’intéressant à ce sport, et aux athlètes, il nous montre l’évolution de la société, la place de la femme dans le sport, ou la recherche de liberté et de bien être des coureurs… Et aussi le marketing autour du sport, du running et du marathon en particulier (naissance du marathon de New York, professionnalisation des coureurs stars, développement de la société Nike etc.)

Les témoignages sont très bien sélectionnés, et la galerie de portraits est souvent émouvante ou inspirante (Steve Prefontaine, Noël Tamini, Martine Segalen … ). Bref, les amateurs de jogging seront comblés, mais les fans de documentaires de qualité devraient également trouver leur compte.

DVD « Free to run » 

Réalisation et scénario :  Pierre Morath

Avec la voix de Philippe Torreton

VF /VO anglais

Durée : 1h40

Suppléments :
Le livret : interview du réalisateur, biographies, chronologie historique et sportive


Bonus vidéo (voir photo) :

Commentaire audio par le réalisateur

Entretiens avec les participants du film : Martine Segalen, Kathrine Switzer, Kenny Moore, Noël Tamini, Philippe Torreton et Pierre Morath

Prix : 19,99 €

No Land’s Song

 

 

Synopsis :

« En Iran, depuis la révolution de 1979, les femmes n’ont plus le droit de chanter en public en tant que solistes.
Une jeune compositrice, Sara Najafi, avec l’aide de trois artistes venues de France (Elise Caron, Jeanne Cherhal et Emel Mathlouthi), va braver censure et tabous pour tenter d’organiser un concert de chanteuses solo à Téhéran. »

 

Ayat Najafi  a  réalisé un documentaire sur le combat des femmes iraniennes pour la liberté de création, et en particulier des musiciennes et chanteuses. En effet, en Iran, les femmes n’ont pas le droit de se produire seules sur scènes depuis 1979.

Le réalisateur filme sa sœur Sara Najafi  qui essaie d’organiser un concert de chanteuses solo avec notamment Élise Caron, Jeanne Cherhal et Emel Mathlouthi.

Même si l’on connaît l’issue, un vrai suspense s’instaure…  On est de tout cœur avec les artistes, parfois en colère comme eux, parfois tristes ou découragés. Lorsque le concert a lieu, l’émotion est très présente. Ce documentaire a aussi le mérite de nous montrer le courage d’artistes qui continuent à créer malgré la censure, la misogynie et un contexte politique difficile.
[Aparté : En ce sens il rejoint le film « Desert Dancer » qui s’inspire de l’histoire vraie d’un jeune iranien souhaitant danser en public.]

No land’s song est au final un plaidoyer pour la liberté d’expression, de créer… et de chanter. C’est aussi une déclaration d’amour à la musique et une incitation à l’audace.


DVD « NO LAND’S SONG » 

Un film de Ayat Najafi

Langues : Persan, Français, Anglais

Durée : 1h 33

Prix : 19.90 euros

 

Les suppléments :
• Interview de Ayat Najafi (réalisateur)
• Interview de Sara Najafi (compositrice)
• Interview de Parvin Namazi (chant)

2 Comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :