Le Genou de Claire
[Théâtre] DERRIÈRE LES MONTAGNES, de et avec Olivier Chenille – Les écrans de Claire
Menu Fermer

[Théâtre] DERRIÈRE LES MONTAGNES, de et avec Olivier Chenille

Ce week-end, c’est théâtre sur le blog avec 3 chroniques de Michèle ! On commence par DERRIÈRE LES MONTAGNES, une pièce écrite et mise en scène par Olivier Chenille. A découvrir au THÉÂTRE DU MARAIS.

montagnes
affiche via Billet reduc
L’histoire :
 » Depuis 15 jours qu’Antoine était parti, une certaine gêne s’était installée entre Catherine et moi .
Nous n’étions jamais restés que tous les deux.
Antoine occupait toute l’énergie de Catherine et sûrement encore maintenant, elle aussi brûlait « .
Avis : 
Comment un jeune homme, bien ancré dans le XXI ème siècle a t-il pu écrire une pièce qui a le ressort d’une tragédie grecque antique ?
Certes, le style littéraire est bien actuel. Olivier Chenille utilise des mots simples de tous les jours pour exprimer ces confessions intimes.
Mais la complexité des relations mère- fils, l’intensité des tourments et des révélations composent les ingrédients d’une vraie tragédie.
La performance d’Olivier Chenille est, entre autres, d’avoir réussi en quelques minutes – la pièce dure moins d’une heure – à nous subjuguer avec cette histoire qui se déroule en trois actes.
L’auteur,metteur en scène et acteur, à la beauté « Dolanesque « , parle doucement , posément ( un sacré contraste avec son rôle du violent Marvin dans le film « Un français « de Diastème ).
Assis sur des cubes lumineux, Joana Preiss ( la mère ) et lui (le fils ) sont seuls en scène et ne se regardent pratiquement jamais .
Derrière eux, pour unique décor, des visages , des images avec des références bibliques s’animent et défilent sur un écran  légèrement voilé. Et puis longuement , la mer apparaît …
L’ambiance est surprenante, aidée par une musique insolite d’AaRON.
Cette étrangeté captive notre attention.
Les deux acteurs chuchotent presque. Leurs gestes et leurs expressions sont réduits au minimum. Et pourtant ils arrivent à nous faire partager leurs émotions.
Olivier Chenille incarne parfaitement le fils mal-aimé, maladroit avec sa timidité. ..
Joana Preiss est troublante dans la peau de cette mère à la fois forte et fragile. L’actrice est étonnante. Elle vit pleinement son rôle , les yeux embués de larmes.
 La sobriété de la mise en scène donne encore plus de puissance aux propos soit déroutants soit terrifiants .

Cette pièce n’est vraiment pas ordinaire.

 Pour tous les amoureux du théâtre , il ne faut pas hésiter à aller voir ce qui se trame derrière les montagnes …

Michèle


***

DERRIÈRE LES MONTAGNES

Une pièce écrite et mise en scène par Olivier Chenille.
THÉÂTRE DU MARAIS.

37 rue Volta 75003 Paris, jusqu’au 8 juin 2016
Lien billet réduc ( tarif exceptionnel de 12 euros par personne)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :