Le Genou de Claire
[Théâtre] LES TROIS DERNIERS JOURS D’UN FACTEUR POILU Aux larmes citoyens ! – Les écrans de Claire
Menu Fermer

[Théâtre] LES TROIS DERNIERS JOURS D’UN FACTEUR POILU Aux larmes citoyens !

Aujourd’hui parlons de 1914- 1918 avec LES TROIS DERNIERS JOURS D’UN FACTEUR POILU – « Aux larmes citoyens » !

Une pièce écrite et mise en scène par Gérard Pirodeau  au Théâtre du Gymnase « Marie Bell « .

 

affiche poilu

Synopsis :

Enterrés vivants , dans une tranchée suite à un bombardement allemand , deux poilus Théodore Lagrange et Roger Perrin se retrouvent prisonniers …
Grièvement blessé aux yeux suite à une attaque au gaz quelques jours auparavant , Théodore Lagrange , paysan catalan , ne sait ni lire ni écrire . Mais il sait jouer de la musique , de l’accordéon .
Roger Perrin , quant à lui , homme de lettre , facteur de métier est blessé à la jambe .
Le facteur s’est engagé pour des raisons politiques et humaines ..
Le paysan a été enrôlé d’office .
Deux mondes différents et pourtant …
Ils se retrouvent tous les deux dans cette pénombre froide , ne sachant pas combien leur calvaire va durer …
Ils se rencontrent , apprennent à s’apprécier , se comprendre , s’entraider
Alors que tout les sépare.

poil2

Avis :

Dans une salle voûtée aux murs d’une belle pierre blanche se trouve une salle de spectacle souterraine peu ordinaire.
C’est le petit Gymnase qui peut contenir environ 80 spectateurs.

La scène est étroite et constitue un décor idéal pour reproduire l’ambiance d’une tranchée.
La lumière est faible.
Les deux héros sont  » à portée de main « .

C’est Alexis Smolen qui apparaît en premier dans le rôle de Roger Perrin .
Blessé à la jambe , il se traîne péniblement dans un espace restreint dont on devine l’insalubrité .
Le comédien , qui a suivi les cours de l’école nationale de Chaillot et le conservatoire d’art dramatique du Xème arrondissement, est poignant dès les premières paroles .

Il relit une lettre de sa mère qui lui souhaite un bon anniversaire et les dernières nouvelles de sa femme et de ses trois enfants …
Le facteur est admirateur de Jean Jaurès. Il aime les lettres.

Quelques mots suffisent parfois pour démontrer la cruauté de la guerre …

Puis surgit Kevyn Diana dans le rôle de Théodore Lagrange aux yeux bandés .
Le jeune acteur a suivi une formation au conservatoire de Toulouse , puis le cours Florent puis le studio Pygmalion où il a suivi la méthode Actors Studio .
Il est très émouvant quand il s’empare de son accordéon qu’il manipule avec dextérité alors qu’il est illettré et devenu aveugle. (Le créateur de la musique est l’accordéoniste Franco Perry ).
Il incarne parfaitement l’image d’une jeunesse sacrifiée .

Pourquoi tant d’injustices, pourquoi tant de souffrances ?
C’est une question que pose inévitablement cette pièce dramatique.

Cette pièce est d’une tristesse inouïe mais elle comporte des moments joyeux où la vie reprend le dessus , par exemple lorsque les deux nouveaux amis chantent avec ferveur « La Madelon  » ou «  Titine , ma titine « , deux  » tubes » de l’époque.

Cette pièce relate avant tout l’histoire d’une belle amitié entre deux êtres qui ne se seraient certainement jamais rencontrés si la guerre n’avait pas eu lieu …
Une mise en scène réaliste de  » l’aveugle et le paralytique  » au 20 ème siècle.

L’ambiance est oppressante et nous laisse imaginer ce que ces héros de la grande guerre ont pu subir.
(Si on veut voir une version longue cinématographique de cet enfer , on peut voir le flm  » La peur  » de Damien Odoul qui a obtenu le Prix Jean Vigo 2015) .

Les deux comédiens sont vraiment admirables.
Ils ont trouvé le ton juste.

C’est un spectacle marquant, très émouvant et nécessaire pour rappeler les vraies valeurs de la vie.

 

Michèle

 

English: Théâtre du Gymnase, postcard. (The im...
une photo ancienne du Théâtre du Gymnase ( crédit: Wikipedia)
LES TROIS DERNIERS JOURS D’UN FACTEUR POILU
«Aux larmes citoyens»
Une pièce de Gérard Pirodeau
avec Alexis Smolen et Kevyn Diana
AU THEATRE DU GYMNASE MARIE BELL
Le dimanche à 18 heures et le lundi à 20 heures.
A partir du dimanche 13 Septembre 2015

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :