[Théâtre] MOINS 2 écrit et mis en scène par Samuel Benchetrit avec Guy Bedos et Philippe Magnan

 Michèle a vu la pièce  « Moins deux » au Théâtre Hébertot.
Voici ce qu’elle en a pensé.
 « Deux hommes se réveillent dans une salle de réanimation.
 Ils ne se connaissent que depuis quelques instants , mais ils ont cette idée folle de fuguer de l’hôpital pour entreprendre une promenade des plus insolites, ponctuée de péripéties aussi cocasses, décalées que surprenantes… »
 -2
Avez – vous déjà croisé  Guy Bedos en pyjama ?
C’est le moment ou jamais …
Ce pyjama rayé très classique est le seul costume que notre humoriste national endosse dans cette tragi- comédie.
Et il n’est pas le seul à porter cette tenue peu seyante puisque son acolyte, Philippe Magnan,  arbore la même .
 Cette histoire de septuagénaires en fin de vie est l’œuvre étonnante d’un jeune homme puisque Samuel Benchetrit était âgé de 32 ans lorsque cette pièce a été jouée pour la première fois en 2005. Les deux protagonistes étaient alors Jean Louis Trintignant et Roger Dumas.
Paul Blanchot ( Guy Bedos ) et Jules Tourtin ( Philippe Magnan ) n’ont qu’un seul point commun : leur mort très proche …
 C’est un médecin de l’hôpital qui leur a appris cette nouvelle, leur prévoyant seulement  quelques jours à vivre.
 A priori, le point de départ de cette pièce n’est point désopilant.
 Et pourtant, on ne se force pas à sourire et même à rire, grâce à des répliques percutantes , des situations loufoques et la forte présence de comédiens talentueux.
PhotoLot -2 38
Crédits : PhotoLot
 Ils sont attachants, ces deux pépés fugueurs qui préfèrent vivre une dernière folle aventure plutôt que d’attendre la Faucheuse dans leur lit.
Aller n’importe où mais profiter absolument de la vie jusqu’au bout …
 Pas de portes qui claquent, mais un décor très dépouillé et assez explicite pour nous transporter dans des lieux différents …
A noter le gag fameux d’une porte que Paul a des difficultés à ouvrir et qui engendre chez Jules une tirade inattendue sur la façon de tourner la clé dans une serrure !
Une tendre façon pour Samuel Benchetrit de rendre hommage à son serrurier de père.
On est plongés dans une ambiance à la Tchekhov, confirmée par un extrait d’ « Oncle Vania  » à la fin de la pièce.
 C’est un spectacle décalé, insolite et très touchant. Les larmes peuvent se mêler aux rires.
 Cette pièce illustre parfaitement l’idée que l’humour est la politesse du désespoir.
 Évidemment, le jeu des acteurs est primordial avec un sujet si grave.
 Guy fait parfois du Bedos, au grand plaisir de ses admirateurs.
Une scène où il danse un slow avec une belle blonde fait irrémédiablement penser à son sketch sur la drague avec Sophie Daumier !
Le seul reproche que je puisse faire à Sieur Bedos , c’est qu’il ne parle pas assez fort .
Mais peut être deviens-je sourde ?
En tout cas , la star de l’humour, âgée de 81 ans, s’en tire plutôt bien quand il s’empare du texte des autres !
 Chapeau bas !
 Philippe Magnan nous a souvent enchantés sur le petit écran.
 C’est un acteur formidable à la diction parfaite et très attendrissant avec sa mine dépitée .
Les deux autres comédiens , » des petits jeunes  » Audrey Looten et Manuel Durand jouent plusieurs rôles .Ils sont très doués car ils arrivent à se métamorphoser avec aisance.
La  mise en scène très réussie est donc l’œuvre de Samuel Benchetrit ( assisté de Karine Assathiany).
Cet homme, a décidément beaucoup de cordes à son arc : photographe , acteur, scénariste, auteur , metteur en scène , cinéaste. Son dernier film « Asphalte » sort d’ailleurs sur les écrans le 7 octobre 2015.
 Sur un  air classique de piano , à la fois  mélancolique et reposant,  cette pièce est un beau moment de théâtre à saisir absolument !
PhotoLot_-2_groupe01

  MOINS 2

écrit et mis en scène par Samuel Benchetrit
Durée : 1H20
A l’affiche au Théâtre Hébertot
A partir du 22 septembre 2015
Du mardi au samedi à 19h
Matinée le dimanche à 15h

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.