(Théâtre) Victor de Henri Bernstein

  VICTOR  de Henri Bernstein.  Mise en scène de Rachida Brakni.  Théatre Hébertot.
VICTOR de Henri Bernstein. Mise en scène de Rachida Brakni. Théatre Hébertot.

 

Décidément, le théâtre Hébertot est un lieu plein d’attraits. Non seulement il est des plus charmants théâtres de Paris mais aussi il propose une programmation vraiment intéressante.

Après « Moins 2 » de Samuel Benchetrit , j’ai eu la chance d’y rencontrer  » Victor  » qui nous replonge dans les années cinquante .

C’est Grégory Gadebois qui se glisse dans la peau de Victor …
J’avais particulièrement apprécié au cinéma sa prestation d’une grande sensibilité dans  » Mon âme par toi guérie  » de François Dupeyron .
Je n’avais pas eu l’occasion de le voir au théâtre dans  » Des fleurs pour Algernon  » qui a remporté un franc succès .

Ce comédien confirme une fois de plus son talent dans cette pièce où il incarne avec justesse ce type généreux qui accepte d’être incarcéré à la place d’un autre .
Peut on parler d’amitié désintéressée ? La pièce nous le révélera.
Car les choses ne sont pas si simples !

Cette œuvre d’Henri Bernstein illustre avant tout la complexité des sentiments.

Eric Cantona incarne Marc, ce fameux ami de Victor.
Malgré une certaine raideur , il est plutôt convaincant en flambeur flamboyant, apparemment solide comme un roc et doté d’une grande assurance.
Mais les apparences sont souvent trompeuses…
J’ai bien apprécié quand il faisait preuve d’humour, suscitant de nombreux rires dans la salle.
J’ai été un peu moins convaincue par son jeu quand il devait afficher sa vulnérabilité , voire sa dépression …

 Face à ces deux hommes , rayonne Caroline Silhol , d’une grande élégance.
Elle est Françoise et porte à merveille ces robes cintrées qui ont tant inspiré Yves Saint Laurent à ses débuts .
Actrice expérimentée, la dame blonde sait apporter de l’ambiguïté et du mystère à son personnage de femme partagée entre deux hommes.
A travers elle , l’auteur aborde finement la condition féminine de ces années d’après guerre.
Françoise dépend entièrement de son mari ,Marc, sur le plan financier , ce qui a des conséquences sur son comportement.

Les personnages secondaires sont également intéressants .
Serge Biavan interprète l’ami que Victor a rencontré en prison. L’ex voyou fidèle en amitié s’avérera d’une grande générosité.
Marion Malenfant apporte sa jeunesse , sa fougue et sa vitalité dans son rôle d’amoureuse de Victor .

Le rythme peut paraître un peu lent .

Les décors sobres et ingénieux sont très réussis.

Cette histoire d’amitié virile, de trio amoureux et d’argent vaut vraiment le détour car elle provoque chez le spectateur à la fois du rire et de l’émotion …


Michèle

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.