[Avis] Toy Story 4

 Avec Toy Story 4, les jouets les plus célèbres du cinéma sont de retour dans les salles obscures le 26 juin 2019 !

Que vaut ce quatrième épisode des aventures de Woody et de Buzz ?

Réponse ci-dessous.

 

SYNOPSIS

Woody a toujours su quelle était sa place dans le monde, et sa priorité a toujours été de prendre soin de ses « jeunes propriétaires», qu’il s’agisse d’Andy ou désormais de Bonnie. Alors, lorsque la nouvelle création fétiche de la petite Bonnie, refuse de se voir comme un jouet et se dépeint lui-même comme un déchet, Woody entreprend de lui démontrer toutes les raisons pour lesquelles il devrait se réjouir d’en être un.

AVIS : Play it again, Woody

N’en déplaise aux écolos – qui souhaitent leur disparition – les fourchettes en plastique ont bel et bien une âme ! Surtout quand une fourchette en particulier échappe à son destin de déchet et est customisée par Bonnie , mignonne petite fille qui la choisit comme nouveau doudou.
Forky , » la fourchette qui ne voulait pas devenir un jouet  » est une des stars de TOY STORY 4 tant attendu par les fans des trois précédents volets .
Cet objet bizarre, auquel Pierre Niney prête sa voix dans la version française, sera rapidement intégré dans la bande de jouets plus ou moins choyés par la petite Bonnie.

La peur de l’abandon ressentie par ces jouets animés est un des thèmes de ce conte rempli de bonnes intentions. Et comme dans tous les films Disney Pixar, l’amour l’emporte toujours de même que l’amitié , la solidarité..  L’humour est aussi présent.  
Si certaines âmes sensibles verseront une petite larme , surtout à la fin de cette fiction , la plupart des spectateurs en retiendront surtout le rythme effréné et la fantaisie débridée . Des courses poursuite affolantes menées par les intrépides Woody ( Jean – Philippe Puymartin ) et Buzz l’éclair (Richard Darbois ) accompagnés d’une bergère survitaminée (Audrey Fleurot ) et d’autres nouveaux personnages comme Ducky ( Djamel Debbouze ) et Bunny ( Franck Gastambide ), peluches de fête foraine, en mettent plein les yeux. Gabygaby , une poupée étrange, à  la douce voix de la chanteuse Angèle , entourée de sbires inquiétants créé un climat légèrement flippant. 
Un magasin d’antiquités plus vrai que nature tient une place importante dans cette histoire de jouets qui ont peur d’être oubliés.
 L’animation est « topissime  » du début à la fin. Les jouets prennent vie d’une façon incroyable , les yeux sont particulièrement expressifs …


 TOY STORY 4 est une aventure rondement menée, au graphisme raffiné. Une histoire qui ravira en particulier les nostalgiques des épisodes précédents.

Michèle

© 2019 Disney/Pixar. All Rights Reserved/ Tous droits réservés

TOY STORY 4
de Josh Cooley.
Sortie le 26 juin 2019.

Durée : 1h40

A partir de 3 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.