Le Genou de Claire
[Avis] Vincent n’a pas d’écailles de et avec Thomas Salvador – Les écrans de Claire
Menu Fermer

[Avis] Vincent n’a pas d’écailles de et avec Thomas Salvador

Alors que  »BIRDMAN » sort sur nos écrans, un autre film, français cette fois, nous parle d’un homme poisson avec des super-pouvoirs.
Après  »Big Fish » et  » le grand bleu », place à  »Vincent n’a pas d’écailles » !
image

AVIS

Il est rare qu’un film me laisse une impression aussi étrange …

A la sortie de la projection, je n’ai su que penser de cette fiction qui reste pour moi un « onni  » ( objet nageant non identifié ).Mes voisins étaient également surpris et dubitatifs !

Ce film me semble inclassable, oscillant entre la comédie et le fantastique.

Mais ce qui est particulièrement étonnant et un peu déstabilisant, est que ce Vincent n’ait pas besoin d’artifice ou de déguisement pour décupler ses forces, à l’image d’un Spiderman ou Superman.
Seule l’eau, élément de vie par excellence et symbole de pureté, le rend hyper puissant.

J’imagine combien le tournage a dû être éprouvant pour Thomas Salvador qui incarne cet homme poisson,d’autant plus qu’il a eu lieu en septembre, octobre, dans les eaux fraîches des Gorges du Verdon.

Pourtant, le milieu aquatique ne semble pas être le milieu de prédilection de l’acteur réalisateur qui se destinait à être guide de montagne.

D’ailleurs, on peut apprécier l’aisance du réalisateur quand il escalade à mains nues la paroi d’un entrepôt !

Thomas Salvador, né en 1973 à Saint-Cloud est un sportif et autodidacte dans le domaine cinématographique.

Sa passion pour le cinéma dés le plus jeune âge l’a conduit à réaliser plusieurs courts métrages.

Même s’il dure 1h18 , ce film me semble plus avoir la texture d’un court que d’un long métrage…

J’ai en effet trouvé que le scénario était plutôt inconsistant.

L’histoire est longue à se mettre en place.

Vincent est un taiseux, donc les dialogues sont rares.

Ce quadra a une vie banale, alternant les périodes de chômage et de travail ce qui, à priori, n’est pas palpitant.

Vincent a gardé le secret de ses super pouvoirs jusqu’à ce qu’il rencontre la jolie Lucie ( Vimale Pons ). On devine rapidement qu’il va tomber amoureux…

La grande réussite de ce film réside dans les scènes où Vincent devient un dauphin. A ce moment, l’ordinaire devient extraordinaire !

Ces images sont remarquablement filmées, mélange de beauté, de poésie et de puissance.

Alors comme par enchantement, le petit film devient une oeuvre magnifique, inoubliable, dans un décor merveilleux, avec une photographie sublime.
image

Vous comprenez alors pourquoi cette réalisation m’a décontenancée.

Aussi je ne peux que conseiller aux curieux d’aller découvrir cette fiction qui, pour moi, s’inscrit dans une nouvelle vague prometteuse du cinéma français.

Michèle

 

Date de sortie  : 18 février 2015

1h18mn‎ – ‎Classification: Tous publics‎ – ‎Drame‎
Synopsis : « Vincent paraît être un jeune homme banal. Il est pourtant doté de pouvoirs extraordinaires au contact de l’eau : sa force est décuplée, sa résistance plus forte … »

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :