Menu Fermer

[Anime] Budori, l’étrange voyage de Gisaburo Sugii

Le 27 août, grâce à Eurozoom, sort le nouveau film de Gisaburo Sugii.

Cet anime nous conte les aventures d’un chat bleu, Budori, qui doit quitter sa forêt pour retrouver Neri, sa petite sœur mystérieusement disparue…
Voici mon avis sur ce film d’animation nippon.

« Budori, l’étrange voyage » est une libre adaptation d’un roman de 1932 de Kenji Miyazawa (photo), auteur du conte « Goshu le violoncelliste » porté à l’écran par Isao Takahata.

Avis sur l’anime Budori, l’étrange voyage

« Budori… » , c’est un conte qui mêle écologie avec un récit émouvant et personnel.
En effet, le chat Budori est traumatisé par l’enlèvement de sa petite sœur – tout comme l’auteur du conte l’avait été par la perte de sa jeune sœur.

 Miyazawa Kenji(宮沢賢治)
Kenji Miyazawa à l’origine de Budori (source: fiche Wikipedia)

Budori veut faire le bien autour de lui et améliorer la vie quotidienne de ses semblables – à l’image de Miyazawa qui donnait des cours aux jeunes paysans de son village. Quitte à se sacrifier…
A cause de ce sacrifice et de la mélancolie qui se dégage du film, je pense que le film n’est pas destiné aux très jeunes enfants.
En tout cas,les enfants apprécieront le graphisme délicat (les chats humanoïdes sont trop mignons, très « kawai« ) et la belle musique… Mais le scénario n’est pas écrit pour les tous petits je trouve.
La nature est représentée de façon idyllique ou impitoyable.  Budori souffrira des catastrophes écologiques et cherchera à en prévenir d’autres toute sa vie, marqué par la perte de sa famille…
On ne peut s’empêcher de penser aux tremblements de terre et au récent tsunami qui ont frappé le Japon.

Gisaburo Sugii et son équipe ont restitué de façon magnifique la nature.
Quant aux villes, elles possèdent un graphisme « steampunk » très réussi.
Leurs habitants, eux, sont grotesques et dantesques… Sauf les chats, personnages la plupart du temps positifs.
Note: Au Japon le chat est symbole de chance et de richesse.

« Budori , l’étrange voyage » est un conte bourré de symboles et de références.
La figure innocente du jeune Budori devient quasi christique à la fin du récit.
C’est à la fois une leçon de choses (Budori travaille dans les vers à soie, puis devient agronome et sismologue) et, mine de rien, une petite leçon de vie poétique.
Une réussite, à voir si vous avez apprécié « Yuki et Ame les enfants loups » ou « l’île de Giovanni. »

Affiche Budori, l'étrange voyage — Eurozoom
Affiche de Budori, l’étrange voyage – copyright Eurozoom

Fiche film Budori, l’étrange voyage

Date de sortie : 27 août 2014 / Durée : 1h 46min
De Gisaburo Sugii
Par Gisaburo Sugii, Kenji Miyazawa
Avec Akira Emoto, Ryûzô Hayashi, Shozo Hayashiya
Titre original : Gusukô Budori no denki
à partir de 10 ans

Bande annonce Budori, via Allociné

Budori, l’étrange voyage Bande-annonce VO

Le film a été montré au festival d’animation d’Annecy.

2 Comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Please accept [renew_consent]%cookie_types[/renew_consent] cookies to watch this video.
%d blogueurs aiment cette page :