Menu Fermer

[Avis] Le Monde de Dory (Finding Dory) de Disney Pixar.

Après avoir revu la version française du « Monde de Némo » en octobre, j’étais prête pour retrouver Marin, Dory, et le petit Némo dans « LE MONDE DE DORY » …  Voici mon avis sur cette suite ô combien attendue.

Avis sur LE MONDE DE DORY : du déjà vu ?

J’ai vu  « Le Monde de Dory » en VF (et en 2D). Contrairement au « Monde de Némo » que j’ai découvert à l’étranger,  en VO non sous -titrée, et en 3D. J’ai depuis revu « Le Monde de Némo » récemment, en octobre au Festival Lyon Lumière, en 35mm, cette fois en version française … « Némo » est un film qui plaît à la fois aux enfants -grâce aux poissons colorés, et aux gags- et  aux adultes avec son message sur la famille, sur la peur … Qu’en est-il pour « Dory » ?

A priori, rien de nouveau sous l’Océan. « Le Monde de Dory » commence un an après que Dory et Marin ont traversé l’océan pour retrouver Nemo, le fils de Marin.

Cette fois, c’est Dory (Ellen DeGeneres en VO/Céline Montsarrat en VF), qui cherche à retrouver ses parents. Elle a eu un flash : ses parents sont toujours vivants et il se trouvent en Californie… Le problème ? Ladite Dory a une mémoire de poisson rouge – même si ses écailles sont bleues. Et Dory a perdu sa famille toute petite… Au passage, bébé Dory est vraiment adorable.
Que sont devenus son papa et sa maman ?

Heureusement, ses amis Marin (toujours anxieux) et son fils Némo vont l’aider dans ses recherches… on est quasiment dans la même configuration que dans le premier opus au niveau du scénario, avec une quête, des rencontres et des rebondissements en tous genres.

Les thèmes abordés par « Le Monde de Némo » et Dory sont similaires : « Le Monde de Dory » traite avec délicatesse de l’amour filial et du handicap. On retrouve notre trio de poissons héros, mais aussi la plupart des animaux marins secondaires aperçus dans « Némo »…

Cette fois, pas de méchants humains en particulier, et d’ailleurs pas vraiment de méchant. Dory doit surmonter sa perte de mémoire puis une sorte de culpabilité pour retrouver ses parents. Ce qui était un gag récurrent dans le premier film devient une particularité plutôt angoissante dans cet épisode. Et oui n’est-ce pas la peur de chacun d’entre nous de perdre ses souvenirs, et ceux qu’on aiment ?

Les nouveaux personnages sont très rigolos. Mention spéciale à Hank le poulpe qui ne possède que sept tentacules – par contre, on apprend qu’il a trois cœurs !

Mais on peut aussi citer les hilarants lions de mer qui se battent, non pour le rocher de Monaco, ou un trône de fer, mais pour un simple et minuscule îlot de terre .En VO, c’est Idris Elba et Dominic West qui prêtent leur voix à ces lions de mer un peu barrés.
Il y a aussi les trop mignonnes loutres qui se font des câlins…
Dory recevra par ailleurs de l’aide de Destinée, la requin-baleine myope et de Bailey, un béluga dont le sonar ne fonctionne plus.

Ces nouveaux personnages sont donc bien trouvés, et vont vous donner envie d’acheter tout un stock de figurines au Disney store. On apprend au passages des choses intéressants sur les animaux marins par exemple ce qu’est un sonar, ou que le fonctionnement des trois cœurs d’un poulpe; en effet, Dory souffre peut-être d’amnésie, mais elle se souvient de détails scientifiques … en bon poisson chirurgien.

Pour le doublage en français, on retrouve Céline Montsarrat (Dory) et Frank Dubosc (Marin, le poisson clown). Philippe Lellouche fait un bon travail de voix bourrue pour Hank le poulpe. Parmi les autres nouvelles voix françaises, on trouve la youtubeuse Marie Lopez (alias EnjoyPhenix), Kev Adams (Bailey), Mathilde Seigner (Destinée) … Et, idée très amusante, on entend Claire Chazal dans son propre rôle !

Et puis il y a le message positif que l’on trouvait déjà dans « Nemo »-  à savoir l’éloge de la famille (au sens large). Némo et Dory nous montrent comment surmonter ses peurs, ses défauts, voire son handicap pour aller plus loin…

Cette suite est donc sympathique et agréable à regarder, mais les scénaristes n’ont, eux, pas tenu compte de la morale du film. Ils restent en terrain connu. L’animation a fait des progrès évidents, et si le design des personnages reste le même,  l’animation m’a semblé plus fluide, et les détails encore plus soignés que dans le premier. Immergez-vous dans « Le Monde de Dory sans peur » ! N’oubliez pas de rester pour la scène post-générique.

LE MONDE DE DORY

AU CINEMA LE 22 JUIN 2016

États-Unis, 2016
Titre original : Finding Dory
Réalisateurs : Andrew Stanton, Angus MacLane
Scénario : Andrew Stanton
Avec les voix de : (VO) Ellen DeGeneres, Albert Brooks, Idris Elba – (VF) Franck Dubosc, Mathilde Seigner, Kev Adams, Philippe Lellouche
Distribution : The Walt Disney Company France
Durée : 1h35
Genres : animation
Date de sortie : 22 juin 2016

Facebook : www.facebook.com/DisneyPixarFR

Twitter : https://twitter.com/DisneyFR

Le film est précédé du court-métrage « Piper » ! Un petit bijou… Énorme coup de coeur pour moi !

La bande originale du MONDE DE DORY comprend la musique originale composée par Thomas Newman et l’interprétation de « Unforgettable » par Sia. Elle sera disponible chez Walt Disney Records le 17 juin 2016 .

Crédits illustrations : LE MONDE DE DORY ©2016 Disney•Pixar. All Rights Reserved.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Please accept [renew_consent]%cookie_types[/renew_consent] cookies to watch this video.
%d blogueurs aiment cette page :