Le Genou de Claire
[Avis] LE LIVRE DE LA JUNGLE par Jon Favreau – Les écrans de Claire
Menu Fermer

[Avis] LE LIVRE DE LA JUNGLE par Jon Favreau

Le Livre de la jungle, célèbre roman de Rudyard Kipling, bénéficiant d’une non moins fameuse adaptation en dessin animé chez Disney, revient ce mercredi 13 avril en prise de vues réelles et beaucoup d’effets spéciaux ! Avis sur l’adaptation live du LIVRE DE LA JUNGLE par Jon Favreau.

le_livre_de_la_jungle-poster

Voici le synopsis du Livre de la jungle – même si vous connaissez tous l’histoire de Mowgli :
Les aventures de Mowgli, un petit homme élevé dans la jungle par une famille de loups. Mais Mowgli n’est plus le bienvenu dans la jungle depuis que le redoutable tigre Shere Khan, qui porte les cicatrices des hommes, promet d’éliminer celui qu’il considère comme une menace. Poussé à abandonner le seul foyer qu’il ait jamais connu, Mowgli se lance dans un voyage captivant, à la découverte de soi, guidé par son mentor la panthère Bagheera et l’ours Baloo. Sur le chemin, Mowgli rencontre des créatures comme Kaa, un python à la voix séduisante et au regard hypnotique et le Roi Louie, qui tente de contraindre Mowgli à lui révéler le secret de la fleur rouge et insaisissable : le feu.

 

AVIS

Mowowgli et Bagheera (via Page Disney de Facebook)
Mowgli et Bagheera (via Page Disney de Facebook)

Je vous parlais sur le blog de cette nouvelle marotte de Disney :  refaire des dessins animés en live action, c’est -à- dire en prises de vues réelles. Cette idée vient en partie de la nostalgie de faire connaître ou raviver de grands classiques aimés dans notre enfance.

Jon Favreau, chargé de réaliser Le Livre de la jungle, a pour sûr aimé le dessin animé étant petit. On sent son envie de bien faire pendant tout le film, de faire revivre son émerveillement devant l’histoire du « petit d’homme » élevé par les loups.
Lors de la conférence de presse, il nous a d’ailleurs confié avoir passé quelque nuit blanches de crainte de trahir l’esprit du roman de Kipling et du dessin animé.

Cependant, pour moi,  il faut arriver à faire abstraction de ces deux œuvres pour apprécier sa relecture du « Livre de La Jungle‬ ».
Une relecture plus sombre que la version animée de 1967, c’est certain. Je déconseillerai donc le film aux moins de six ans, d’une part parce que 1h45, surtout en 3d, c’est long. Et surtout parce que les bagarres peuvent impressionner les plus jeunes, qui s’identifieront à Mowgli. Shere  Khan,  Kaa et le roi Louie sont de plus impressionnants, voire terrifiants pour des petits !

Jon Favreau a bien su s’entourer pour adapter « Le Livre de la jungle », et le résultat est bien entendu payant.

Neel sethi

Neel Sethi a été choisi pour être Mowgli. C’est son premier rôle. A 12 ans, il en fait beaucuop moins dans le film…. Il ressemble beaucoup au Mowgli du dessin animé. Je n’ai pas trouvé son jeu toujours très juste. A sa décharge, il faut dire que j’ai vu le film en version française, et surtout, il faut savoir qu’il a joué sans interaction avec d’autres acteurs, sur un fond vert… Sur le tournage, des marionnettes matérialisaient les animaux, et parfois, le réalisateur lui donnait la réplique. Mais difficile de mimer la peur ou l’amitié face à une marionnette ou dans le vide !

Le casting vocal français est bien trouvé : Lambert Wilson est Baloo (c’est son 2e doublage d’ours !) , Leïla Bekhti joue le serpent Kaa, Eddy Mitchell interprète le roi Louie, enfin, Cécile de France . Le casting vocal original était imposant: Idris Elba, Bill Murray, Scarlett Johansson,Ben Kingsley, Giancarlo Esposito et Christopher Walken !

John Debney signe une belle bande originale et on retrouve avec un certain étonnement les chansons originales. Étonnement car c’est comme entendre à nouveau un air si connu nous fait retomber en enfance. Étonnement également car on a l’image d’un ours réel qui flotte sur le dos avec un petit garçon en chair et en os  sur son ventre. Et puis au milieu de tout ce photo-réalisme, les chansons arrivent comme un cheveu sur la soupe.

shere khan

Visuellement et techniquement parlant, le film m’a bluffée. La 3D apporte de la profondeur au film, et lorsque Shere Khan surgit d’un seul coup, on sursaute véritablement. On pourra être très pointilleux, notamment lorsque les animaux se mettent à parler, cependant,  après un temps d’adaptation (acclimatation ?),  on y croit ! Cependant, certains animaux ne parlent pas, notamment les petits singes.

Le directeur de la photographie Bill Pope a déjà mis en images Matrix, et il a créé des plans de toute beauté de la jungle indienne. C’est bien simple, on se croirait dans un Disney nature, alors qu’en fait,  Favreau et son équipe ont tout tourné en intérieur.

Au final, je ressors assez mitigée de cette relecture du Livre de la Jungle. Une relecture à la fois fidèle et infidèle au classique de Disney.
Jon Favreau ajoute de nombreux clins d’œil cinéphiles, (et pas toujours enfantins), par exemple au Roi Lion, un classique Disney associant comédie, chansons et drame. Je pense à la révélation que fait Shere Kahn à Mowgli,ou à la mort du tigre qui fait penser à celle de Mufasa.

roi louie

Plus surprenant : on trouve dans cette nouvelle version du Livre de la jungle une allusion directe au personnage de Marlon Brando dans Apocalypse Now : l’apparition du roi des singes. On peut aussi y voir un clin d’œil à Voyage au bout de l’enfer car Christopher Walken double le singe géant, le roi Louie. Or il joue un soldat américain, rendu fou par la guerre du Vietnam. Autre référence, écrasante, qui dit énorme singe, dit King Kong… Or, King Louie est une sortie de King Kong…

La fin diffère entre le dessin animé et le film de 2016. Peut-être est-elle plus proche du roman -qu’il faudrait que je relise ? Mais à ce moment- là, les chansons  du dessin animé étaient  peut-être de trop.
Je reconnais le travail effectué au niveau des effets spéciaux, et le défi de diriger quasiment pendant tout le film un seul acteur « en chair et en os » sous un flot d’images de synthèse. La frontière entre film d’animation et film en prise de vues réelles est quasiment supprimée avec ce film. Je note un effet secondaire au film : l’envie de relire Kipling et de revoir le dessin animé original.

 Bande annonce (VF)

 

 

affiche jungle book

The Jungle Book
de Jon Favreau

Sortie en salles : 13 avril 2016

1h45

En 3D dans les salles équipées.

Avec les voix françaises de Lambert Wilson, Leïla Bekhti, Eddy Mitchell, Cécile de France…

Le Livre de la Jungle – Bande-annonce

Voir le site officiel du film Livre de la Jungle

 

JC-LJUNGLE-HP-Sidebar-v2

2 Comments

  1. Sarah

    Pour la référence au roi lion c’est surtout la scène des gnous qui est évidente! elle est recrée pratiquement à l’identique avec mowgli à la place de simba et sher khan en mufasa. Même la bande son de ce passage y fait penser. Cette scène hors du temps, où le regard du tigre cherche l’enfant en contre bas et ce troupeau comme un torrent en furie et enfin les derniers gnous qui s’en vont tandis que la musique se calme. Je ne comprends pas que ce clin d’œil n’ait pas été remarqué par plus de gens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :