Menu Fermer

Les véhicules de OO7 et l’exposition Bond in Motion

Cet article a été publié en 2014 sur le site WE LOVE CINEMA. Il comporte quelques mise à jour.

En attendant No time to die, que diriez-vous d’un article sur les véhicules de Mr Bond, James Bond ?

A Londres, une exposition pas comme les autres est proposée au London Film Museum depuis le 24 mars 2014. Il s’agit de « Bond in motion », la seule et unique exposition qui nous présente les moyens de locomotion utilisés par l’agent secret et ses adversaires ! James Bond a le permis de tuer, mais aussi de conduire…souvent des voitures de rêve, « améliorées » par Q. !

 

 

Recenser toutes les voitures conduites ou croisées par le célèbre agent secret au cours de ses missions est un travail de longue haleine : la saga a 50 ans et James Bond n’est pas du genre sédentaire… la visite de l’exposition très complète dure déjà 2 heures, et plusieurs livres ont été écrits sur le sujet. Le but de cet article est de citer quelques véhicules de 007 un peu insolites ou emblématiques du personnage. Bond voyage par voie de terre, de mer ou d’air. J’ai donc classé les véhicules selon ces critères.

 

BOND SUR TERRE

 

Sean Connery alias 007 et  « son » Aston Martin DB5 lors d’une scène de ‘Goldfinger’ en 1964 © Photo by Michael Ochs Archives/Getty Images

Commençons par la voiture qui représente James Bond. L’Aston Martin DB5, vue la première fois dans « Goldfinger », est la voiture légendaire de James Bond, celle qui représente le mieux 007. La plus classe des voitures de cinéma, et tout un symbole pour les films de la saga. Quel plaisir de voir  Bond (Daniel Craig) embarquer M (Judi Dench) dans son Aston dans « Skyfall » (2012) ! Et quel dommage de voir cette automobile se faire détruire par les méchants !

L’Aston Martin côtoie cependant d’autres voitures de luxe dans les Bond. On peut citer par exemple Rolls-Royce… Par exemple le méchant de “Goldfinger” (1964) conduit une Rolls-Royce Phantom III. Dans “Dangereusement vôtre” (A View to a Kill, 1985), Roger Moore poursuit à cheval une Rolls Royce Silver Cloud II… On croisera aussi des Lotus, Ford Mustang, Jaguar…

Parfois, James Bond préfère prendre le train. Mais l’agent secret ne se contente pas d’un train ordinaire. Il occupe un compartiment de l’Orient Express, dont le nom seul signifie luxe, voyage et volupté … Et parfois crime (n’est-ce pas Agatha Christie?)

Bond allie l’utile à l’agréable. En effet, Sean Connery dans « Bons baisers de Russie » partage sa couchette avec la belle Tatiana !

Bond a parfois des goûts simples, ainsi il emprunte un Tuk-tuk 

Dans « Octopussy » (1983),  il y a une belle course poursuite à la fois haletante et amusante. La scène se passe en Inde, à  Udaipur. James Bond (sous les traits de Roger Moore) s’échappe à bord  d’un « tuk tuk ». Le chauffeur de ce taxi est Vijay Amritraj, le contact MI6 en Inde de James Bond, mais en réalité c’est un joueur de tennis réputé… D’où l’idée de conduire et de défendre James Bond à grands coups de raquette ! Une publicité avec Pierce Brosnan et un tuk tuk sera d’ailleurs filmée des années plus tard, un clin d’œil sans aucun doute !

Autre moyen de transports original : le tank conduit par James Bond (Pierce Brosnan) dans « GoldenEye ». Je vous parlais de cette course poursuite dans mon top 10 des poursuites au cinéma. C’est une course vraiment impressionnante où James Bond détruit la moitié de Saint-Pétersbourg : la machine de guerre emporte tout sur son passage, même une statue équestre !

Je passe les superbes motos que l’on peut voir en vrai ou en réplique dans l’exposition. Deux scènes utilisant des deux-roues ont tout de même marqué ma mémoire. La première, et la plus récente, Daniel Craig conduisant une Honda CRF 250 sur les toits d’Istanbul dans « Skyfall »(2012). La seconde ? Quand Bond (Pierce Brosnan) et Lin (Michelle Yeoh) partagent la même bécane dans « Demain ne meurt jamais » (« Tomorrow Never Dies”,1997).

 

APARTÉ : BOND ET LA GLACE…

 

La musique ne fait pas qu’adoucir les mœurs, elle peut sauver la vie de Bond et de son amoureuse. Dans « Tuer n’est pas jouer » (1987), Bond, en fuite avec la belle Kara (Maryam D’Abo) est contraint d’abandonner son Aston Martin V8 dans un banc de neige…  Heureusement que Kara est violoncelliste : Bond utilise son étui de violoncelle comme traîneau deux places pour échapper à leurs poursuivants ! Astucieux, non ?

Dans « Meurs un autre jour », Bond conduit une voiture invisible sur la glace… Il s’agit d’une Aston Martin V12 Vanquish … La poursuite avec Zao (Rick Yune) – qui pilote une Jaguar verte est un grand moment du film.

 

QUAND BOND PREND L’EAU…

 

Lotus Esprit amphibie de « L’Espion qui m’aimait » (« The Spy who Loved Me », 1977).

Bond n’hésite pas à se mouiller… Ainsi que ses véhicules !

Tout cinéphile se souvient de la Lotus Esprit S1, conduite par Roger Moore dans “L’Espion qui m’aimait” (en VO « the Spy who loved me », 1977). La Lotus se transforme en effet en sous-marin sous nos yeux effarés et mérite son nom de Wet Nellie.

Bond (Pierce Brosnan) est bien entendu un excellent surfeur. Et Q s’est certainement dit que ce serait une bonne idée de planquer des munitions dans sa planche… Résultat ? La planche de surf armée de « Meurs un autre jour » (2002) !

Et pour finir avec l’eau, mon moyen de transport « bondien » préféré : le sous-marin crocodile ! Voilà une idée qui ne manque pas de mordant… Pour s’introduire incognito dans une soirée mondaine et attraper le méchant, Bond choisit de se mettre dans la peau d’un croco. Cela se passe encore dans « Octopussy » et c’est l’acteur Roger Moore qui pilote ce sous-marin un peu particulier !

QUAND BOND S’ENVOIE EN L’AIR.

L’avion Acrostar Octopussy
L’avion Acrostar piloté par Roger Moore dans « Octopussy » (1983)

James et ses ennemis empruntent souvent la voie des airs ; en arrivant dans l’exposition, on ne peut pas manquer l’hélicoptère Agusta Wesland AW101 utilisé dans « Skyfall ».

Même s’il se méfie des inventions de Q, l’ingénieur des services secrets, Bond (Sean Connery) aura recours à un drôle de véhicule aérien : l’autogyre « Little Nellie », dans « On ne vit que deux fois » (titre original : « You Only Live Twice », 1967).

De même, Bond ne manque pas de courage lorsqu’il utilise un jetpack dans « Opération Tonnerre » (« Thunderball », 1965)… On reverra le jetpack Bell -Textron des années plus tard, en 2002, dans « Meurs un autre jour ». James Bond (Pierce Brosnan) demande à Q si ce truc marche encore… Un moment très amusant du film, d’autant plus que Q est incarné par l’humoriste, ex- Monty Python John Cleese !

J’espère que cet article vous aura donné envie de voir l’exposition « Bond in motion » à Londres, ou plus simplement qu’il vous donnera envie de revoir un James Bond en attendant le prochain film !

 La date de sortie du « James Bond 24 » ,(Edit : « 007 Spectre »  de Sam Mendes ) est fixée pour le 23 octobre 2015.

 

Plus d’informations sur l’exposition BOND IN MOTION
BOND IN MOTION  du 24 mars au 31 décembre  2014
The London Film Museum: Covent Garden
45 Wellington Street, Covent Garden, London WC2E 7BN, England
Prix du billet adulte : 14, 50 GBP ( 18 euros 24)

Pour aller plus loin, un petit billet de blog complémentaire : blog.desmonts.net/2014/05/expo-b

L’auteur m’a gentiment permis la reproduction de trois photos pour illustrer cet article (© Vincent Desmonts).

Crédits photos image mise en avant © London Film Museum (Covent Garden) Limited. All rights reserved.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :