Menu Fermer

(Blu-Ray) Raya et le dernier dragon (Raya and the last dragon) de Disney. Pixar

Raya et le Dernier Dragon est nommé aux Oscars, catégorie meilleur long métrage d’animation… Ce film conçu en grande partie pendant le confinement est sorti sur Disney + ; il est désormais disponible chez Disney en DVD et Blu-Ray.

Raya et le dernier dragon, synopsis

Il y a de cela fort longtemps, au royaume imaginaire de Kumandra, humains et dragons vivaient en harmonie. Mais un jour, une force maléfique s’abattit sur le royaume et les dragons se sacrifièrent pour sauver l’humanité. Lorsque cette force réapparait cinq siècles plus tard, Raya, une guerrière solitaire, se met en quête du légendaire dernier dragon pour restaurer l’harmonie sur la terre de Kumandra, au sein d’un peuple désormais divisé. Commence pour elle un long voyage au cours duquel elle découvrira qu’il lui faudra bien plus qu’un dragon pour sauver le monde, et que la confiance et l’entraide seront essentiels pour conduire au succès cette périlleuse mission.

(c) Disney

Avis : Raya et le dernier dragon… Imagine all the people (and dragons) /
Livin’ life in peace 

Raya et le dragon est à l’image de la soupe concoctée par le père de Raya, Benja. Un mélange de bons ingrédients, très différents en saveurs.

Les premières images de Raya sont assez étonnantes : on a l’impression d’être dans un film de survie à la Mad Max. Raya dans le désert chevauche un étrange véhicule… Il s’agit d’une sorte de pangolin géant, Tuk Tuk. L’animation est juste magnifique, réaliste comme de la photo par moments. La musique est agréable et-chose assez rare chez Disney Pixar – il n’y a pas de chansons.

La représentation des peuples de l’Asie du Sud est et de leur culture est très poussée. On savait que les équipes de Disney Pixar étaient sérieuses dans leur travail de préparation-mais là elles ont été perfectionnistes…Voyage dans les pays de l’Asie du Sud est. Participation aux cérémonies lors de ce voyages.Création d’une équipe d’experts ( linguistes, historiens etc.)

Malgré tout, le film été critiqué car Kumandra est imaginé. Ceci dit, encore une fois, les images sont très réalistes et détaillées, jusque dans les combats qui s’inspirent d’arts martiaux.Les visages, les costumes tout est travaillé pour montrer la diversité de ces 11 pays : la Birmanie, Brunei, le Cambodge, l’Indonésie, le Laos, la Malaisie, les Philippines, Singapour, la Thaïlande, le Timor oriental et le Vietnam

Je m’intéresse depuis plus de 20 ans à la représentation des Asiatiques dans le cinéma hollywoodien, et depuis Mulan on n’avait pas grand chose à se mettre sous la dent… Donc j’ai trouvé que c’était le point fort du film même s’il est entendu que l’intrigue se passe dans un pays imaginaire.

Le point négatif, c’est l’histoire qui reprend des tropes, des concepts d’autres dessins animés.

Tout d’abord on a la fille indépendante qui va se sauver / sauver le monde. En ce sens Raya (qui a la voix de Kelly Marie Tran, actrice dans les derniers Star Wars) ressemble à Merida, Elsa de la Reine des Neiges, Vaiana et Mulan ; Raya fait surtout penser à Mulan car Raya est asiatique et sait se battre. Ceci dit, Raya est intéressante. La psychologie de don personnage évolue… Elle a du mal à se lier aux autres, depuis que Namaari l’a trahie, et le drame de la disparition de son père… mais elle finira par se rendre compte que l’union fait la force et que d’autres qu’elles ont aussi vécu des deuils. On comprend les blessures de l’héroïne. Qui n’a pas eu du mal à faire confiance à quelqu’un après avoir été trahi ?

Namaari (Gemma Chan vue dans Eternals) est l’ennemie de Raya… En fait ce personnage guerrier n’est ni bon ni mauvais, on peut également comprendre ses motivations… Elle fait totalement confiance à sa mère (en VO : Sandra Oh) qui dirige leur pays d’un main de fer. Namaari connaîtra la rédemption d’ailleurs et peut être aussi perçue comme une héroïne. Il n’y a pas vraiment de méchant d’ailleurs, à part le Druun qui est une sorte de brouillard maléfique.

Le troisième personnage féminin fort et celui de la dragonne Sisu. Sisu arrivé à grand masti frères et soeur dragon, et vive optimiste et naïve. Les pouvoirs magiques ils permettent de prendre une apparence humaine. En version originale elle a la voix légèrement éraillée de l’actrice rappeuse Awkwafina. Ce personnage rend l’Histoire moins sombre. Sa métamorphose en humaine et très bien fait. En plus en version humaine elle ressemble à Awkwafina.

Et puis côté humour, il y a aussi le bébé voleur qui est une petite fille, Noï.

L’autre point  » faible  » du film c’est le scénario un peu brouillon, toutefois on ne perd jamais de vue la quête de Raya…

Le design de certains personnages m’a fait penser un film d’animation français, inspiré par la culture chinoise : 108 rois démons.

La dragonne Sisu a un design très mignon, c’est une chimère ( poisson, lion, chien, licorne, oiseau) ressemblant un peu à Falkor de l’histoire sans fin mais en plus coloré ! Après tout c’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleures soupes… Et franchement même si je connais la recette et les ingrédients, j’ai savouré l’histoire !

Et puis, le message sur la confiance en l’autre et en soi est un beau message.Et oui : si on arrivait à se faire confiance, on pourrait sans doute vivre en paix et en harmonie, ce qui bénéfierait à tous. Le Druun qui statufie les hommes, tue les dragons et asséche le monde est une métaphore…

Pour résumer, j’ai beaucoup aimé  » Raya ». C’est dépaysant, j’ai apprécié que les trois personnages principaux soit des personnages féminins, et l’histoire est sympathique.

Je pense que l’âge idéal pour le voir se situe vers 7 ou 8 ans. Plus jeune les enfants pourraient être impressionnés par les personnes qui sont statufiées. Allociné le recommande à partir de 6 ans… À vous de voir en fonction de la sensibilité de l’enfant !

Je peux comprendre les critiques qui trouve que le film est un peu hétérogène, il est vrai qu’il contient beaucoup de thèmes et qu’il y a de légères ruptures de tons. Mais cela reste du grand spectacle avec de magnifiques images. Quel dommage de ne pas l’avoir vu sur grand écran !

***

Les bonus du Blu-ray sont peu nombreux mais de qualité dans l’ensemble. Celui sur la préparation pour le film est à mon sens le plus intéressant. Le bonus sur le travail à distance est intéressant également. Et puis il y a les traditionnels Easter eggs, les clins d’œil aux autres films de Disney Pixar…

**f

Raya et le dernier dragon (Raya and the last dragon).

Sorti le 4 juin 2021 sur Disney + , disponible en Blu-ray et DVD

Durée : 1h 47min 

De Don Hall, Carlos Lopez, Paul Briggs.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Please accept [renew_consent]%cookie_types[/renew_consent] cookies to watch this video.
%d blogueurs aiment cette page :