Menu Fermer

(Animation) Ron débloque (Ron’s Gone Wrong)


Ron débloque est un film d’animation qui traite d’un sujet d’actualité : les réseaux sociaux. Il est sorti au cinéma en octobre dernier, et on peut le rattraper en vidéo depuis le 23 février dernier. Voici mon avis.

Synopsis officiel de Ron débloque

L’histoire de Barney, un collégien tout ce qu’il y a de plus normal, et de Ron, une prouesse technologique connectée capable de marcher et de parler, et conçue pour être son meilleur ami. Les dysfonctionnements de Ron à l’ère des réseaux sociaux entraînent le duo dans d’incroyables péripéties au cours desquelles garçon et robot vont découvrir la notion d’amitié sincère au milieu d’un joyeux désordre…

© Twentieth Century Fox / Disney
Barney et son robot Ron© Twentieth Century Fox

Avis : Ron débloque … ou la cybersécurité pour les enfants.

J’ai bien aimé Ron débloque, peut-être parce que je m’intéresse aux enjeux du numérique, de la cybersécurité et du marketing web…

En regardant la bande-annonce, je craignais une autre version du film Disney Pixar Les Nouveaux Héros.... Mais en fait les deux films d’animation n’ont rien à voir.
Certes, à l’instar des » Nouveaux héros », il y a des robots amicaux dans  » Ron débloque » ? Néanmoins, comme écrit plus haut, Ron débloque parle surtout des effets négatifs des réseaux sociaux et de cybersécurité… La gestion des données, la surveillance des datas à titre marketing (ou plutôt l’ espionnage), le cloud sont autant de thèmes abordés avec certes beaucoup de fantaisie et une dose de magie, mais aussi avec clarté … Alors que ce sont souvent des notions un peu nébuleuses… notamment le cloud !

Niveau expressivité, Ron a un design aussi simple que Baymax, mais aussi expressif et attachant.
Ron a un côté sans filtre qui est amusant, un peu comme les robots défectueux d’un autre film d’animation sorti récemment, Les Mitchell contre les Machines.
Le graphisme des personnages est réussi, pas novateur il est vrai – Barney a ainsi de faux airs de Linguini dans Ratatouille.
Néanmoins les portraits sont bien détaillés et assez nuancés ( sauf pour le méchant sans coeur et ambitieux).

J’ai apprécié la famille de Barney. La grand mère, qui a fui un pays de l’Est, pourrait être de la famille de Borat, avec ses poules et ses couteaux, ses goûts vestimentaires et ses danses excentriques… On rit devant l’anniversaire ( certes traumatisant ) qu’elle a organisé pour Barney. Barney est un jeune garçon renfermé qui souffre de l’absence de sa mère (décédée quand il était petit) et du fait que son père travaille tout le temps tout en n’ayant pas un sou de côté… Il se sent en décalage avec les autres enfants de son âge et de plus il n’a pas de « robot ami »… jusqu’à ce que sa famille lui en trouve un, un peu spécial…


Le film est recommandé à partir de 8 ans.
Peut-être que c’est un peu jeune, ceci dit beaucoup d’enfants ont un téléphone portable et accès au web avant cet aĝe (aucun jugement de ma part, c’est un simple constat). Quant au fameux pas d’écran avant 3 ans, cela me semble bien difficile à respecter , surtout qu’en tant que parent on est souvent scotché au téléphone et on surfe sur le web.

Pour en revenir à Ron débloque, le film a le mérité d’expliquer que le fait ne pas appartenir à un réseau social ou de ne pas avoir le dernier objet (connecté ou non) à la mode, ce n’est pas grave. On peut être cool quand même et se faire des amis !
En tant que maman se saurait m’en souvenir quand le moment sera venu ! J’apprécie aussi, en tant que parent, cette mise en garde quant aux réseaux sociaux, au cyberharcèlement et à l’addiction aux écrans…

Sur le côté cyber consumérisme, on peut aussi noter que les enfants du film peuvent « customiser » leur robot avec des  « skins » et des accessoires à la mode, cela devient des signes extérieurs de richesse et d’appartenance (les skins faisant référence à Star Wars par exemple)   Ceci est potentiellement « dangereux » pour les enfants qui ne maîtrisent pas encore bien la notion de l’argent et tous ceux qui souffrent d’addiction au jeu ou même d’un fort esprit compétitif. On le voit bien … Mais peut-être que les jeunes spectateurs verront surtout une histoire d’amitié entre un garçon timide et un robot avec un grain de folie et un supplément d’ame, ou encore comment des amis d’enfance se rabibochent…

Les spectateurs dotés d’une ouïe fine reconnaîtront, parmi les voix originales du casting,deux acteurs de Very Bad Trip : Zach Galifianakis et Ed Helms.
Dans tous les cas, que l’on soit ado ou adulte, Ron débloque est très recommandable. Il semble qu’il soit relativement passé assez inaperçu, c’est assez dommage.

Extrait de Ron débloque,2021 © Twentieth Century Fox

Fiche film de Ron Débloque

Titre original : Ron’s Gone Wrong

au cinéma 20 octobre 2021 en salle / en DVD et blu-ray le chez 20th Century Fox/Disney

Durée : 1h 47min
Réalisé par Sarah Smith, Octavio E. Rodriguez et Jean-Philippe Vine

Avec les voix de Jack Dylan Grazer, Zach Galifianakis, Ed Helms…
– à partir de 8 ans-

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Please accept [renew_consent]%cookie_types[/renew_consent] cookies to watch this video.
%d blogueurs aiment cette page :