Menu Fermer

[Avis] Cher Evan Hansen (Dear Evan Hansen) de Stephen Chbosky avec Ben Platt

Cher Evan Hansen est l’adaptation d’une comédie musicale à Broadway de 2015 à 2017.
Le comédien et chanteur Ben Platt reprend son rôle d’Evan dans cette version cinématographique aux côtés de Julianne Moore et Amy Adams. Les musiques sont signées par les créateurs de La La Land… Bref, c’était prometteur.

Dans les lignes suivantes, à l’occasion de sa sortie en vidéo, je vous livre mon avis pas enchanté, ni chanté.

L’histoire a un point de départ dramatique : C’est la rentrée. Evan Hansen est un lycéen qui souffre de trouble d’anxiété sociale.
Son psy lui suggère de s’écrire des lettres pour l’aider à renforcer sa confiance….
Mais Connor, un camarade de classe, se suicide et les parents du suicidé suite à un quiproquo sont persuadés qu’Evan était le meilleur ami de leur fils…. Et celui-ci ne les détrompent pas, d’autant plus qu’il est amoureux de Zoé, la sœur de Connor…

Dear Evan Hansen poster
Evan Hansen alias Evan Hansen © Universal Pictures

Avis : Cher Evan Hansen, un mélodrame mélomane

Je ressors du visionnage de ce film très mitigée.

Si certains passages sont vraiment touchants, j’ai ressenti une sorte de malaise …

Déjà, la scène d’ouverture est ratée, la mise en scène est maladroite : on attaque quasiment directement avec une chanson , Eva sortant de sa chambre puis arrivant au lycée, mais le montage donne limite mal à la tête. C’est peut-être pour nous faire ressentir l’anxiété du personnage…. Toutefois ce n’est pas une réussite.

Ensuite j’ai eu du mal avec le personnage principal, Evan et avec le jeu de ceui qui l’incarne, Ben Platt. Si Ben Platt a une voix remarquable et a été récompensé pour son interprétation de ce cher Evan Hansen dans le musical du même nom, l’acteur de 30 ans me semble déjà trop âgé pour jouer un lycéen de 17 ans. De plus, son jeu ne m’a pas convaincu.
Il est vrai qu’il semble maladroit, mal à l’aise, dos courbé mais cette impression d’ensemble est faussée dès que l’acteur chante.C’est très bizarre.
Evan est un personnage complexe, j’ai ressenti de l’empathie pour lui mais pas forcément de la sympathie, enfin, pas toujours. Son mensonge lui apportant de nombreux avantages, l’amour de la fille de ses rêves, la reconnaissance d’une famille, de l’importance, du crédit social… il s’y empêtre et manipule les sentiments des Murphy ,de sa camarade Alana, et finalement de tous ceux qui ont vu son discours sur les réseaux sociaux. A la fin, Eva dit la vérité et « va mieux », il semble débarrassé de son anxiété sociale et de ses pensées suicidaires, mais il a fait beaucoup de mal autour de lui. Difficile donc de se réjouir pour lui, même s’il a fait en partie amende honorable et qu’il a perdu la confiance de son amoureuse et des parents de cette dernière.

On pourrait penser que c’est un film sur le suicide, et finalement c’est plus un films sur le malaise des adolescents, et la santé mentale de manière générale. Stephen Chbosky le réalisateur a certainement été intéressé par le livre et le musical pour cet aspect psychologique. Tout comme dans Le Monde de Charlie ( que Chbosky a écrit et réalisé) chaque personnage de Cher Evan Hansen se débat avec son vague à l’âme, ses traumatismes… J’ai beaucoup aimé le personnage de la jeune Alana, à qui tout semble réussir, hyperactive et investie, elle est en fait anxieuse et dépressive… Une image réaliste et pessimiste de la jeunesse américaine. Mais pas seulement car le film dresse aussi le portrait d’adultes.
Les personnages des mères interprétés avec finesse par Julianne Moore (la mère d’Evan) et Amy Adams ( la mère de Zoé et de Connor) ) sont très intéressants. Même si elles n’ont pas le même statut social, toutes deux ont souffert de l’abandon du père de leur enfant ( dans des circonstances différentes, certes.)

Le personnage de Zoé, la sœur du défunt Connor est aussi intéressant.Le réalisateur avait déjà montré la souffrance vécue par la fratrie d’un enfant différent dans Wonder réalisé par Stephen Chbosky .Ici Zoé (Kaitlyn Dever, déja très bien dans States of Grace) a du mal à pleurer pour son frère disparu… Pour Zoé , son frère était un « monstre » , il n’étaient plus proches depuis leur petite enfance… Elle confesse à Evan qu’elle se croit quelque part abandonnée par ses parents qui ont consacré toute leur énergie à ce frère difficile.

Le personnage du beau-père (Danny Pino) est touchant également… Bref, les adultes dans Cher Evan Hansen sont aimants et bienveillants, au pire un peu absents et dépassés…

Et puis il y a Connor, le jeune homme « borderline », on sait très peu de chose sur lui, on apprend qu’il est allé en réhab’ et on devine qu’il a souffert du décès prématuré de son père. La chanson finale est un ajout du film et je trouve que cette chanson est une très bonne idée…car justement elle donne un aperçu d’un Connor apaisé entouré de personnes qui l’écoutent chanter – alors qu’il refusait de jouer devant sa famille…
Même si cette scène rallonge la durée du film – film qui du coup devient long, voire trop long- je trouve bien de voir un peu Connor.

Le dernier point positif? Il s’agit, tout simplement, les chansons, des airs entraînants, une chanson avec de l’humour Sincerely, me) , une vraiment touchante sur l’amour maternel ( So big, So small).

 Cher Evan Hansen aborde des sujets dramatiques avec plus ou moins de réussite, d’autant plus que le réalisateur semble plus à l’aise avec le drame psychologique qu’avec les numéros dansés et chantés, ce qui est quand même gênant pour une adaptation de musical.

Les Murphy alias Danny Pino, Amy Adams et Kaitlyn Dever dans Dear Evan Hansen © Universal Pictures.

Fiche film de Cher Evan Hansen (Dear Evan Hansen)

Drame musical de Stephen Chbosky.
Avec Ben Platt, Kaitlyn Dever, Julianne Moore, Amy Adams. ..
États-Unis, 2021, 137 minutes.
Sorti le 12 janvier 2021 au cinéma en France.

Disponible en DVD comme en Blu-Ray le 20 avril 2022 chez Universal.

Bande-annonce :  https://bit.ly/3vfq1A7 /   

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Please accept [renew_consent]%cookie_types[/renew_consent] cookies to watch this video.
%d blogueurs aiment cette page :