Menu Fermer

[Avis] Hopper et le hamster des ténèbres (Chickenhare and the Hamster of Darkness)

Hopper et le hamster des ténèbres (quel titre ! ) est le nouveau film réalisé par Ben Stassen et Benjamin Mousquet , du studio d’animation nWave ( Robinson Crusoé, Bigfoot Family,etc.), distribué par Sony. Ce dessin animé sortira le 22 juin en VOD en location et à l’achat. Je vous propose donc une petite séance de rattrapage…

L’histoire de Hopper et le hamster des ténèbres


Le film raconte les aventures de Hopper Chickenson (Chickenhare en anglais) , un jeune héros mi-poulet (chicken), mi-lièvre (hare). Il est adopté par le roi Arthur, un célèbre lapin aventurier. Hopper, bien que maladroit, veut à son tour devenir aventurier…
Il va vivre une grande aventure aux côtés de son valet- tortue Archie, et de Meg, la mouffette reine des arts martiaux (et de bombes puantes naturelles). Hopper et le hamster des ténèbres est adapté de Chickenhare, une série de trois comics de l’auteur américain Chris Grine. Je n’ai pas lu les comics , mais au niveau graphique les deux œuvres n’ont rien à voir – je me base sur les couvertures des comics.

Bébé Hopper – baby Chicken Hare

Avis express sur Hopper et le hamster des ténèbres : un film bondissant

Sur le plan de l’animation , le film est irréprochable, c’est fluide, les design des personnages, les décors, tout est au poil.Le son est également de très bonne qualité, ainsi que la musique.

Au niveau de l’histoire, j’ai trouvé l’ensemble sympathique : le début est très bien, il y a de l’humour mais je suis un peu déçue par la fin, un peu  »facile ». De plus, les courses poursuites sont trop longues et nombreuses à mon goût…
Mais les enfants vont sûrement beaucoup aimer cet Indiana Jones à longues oreilles et pattes de poulet ! Hopper est physiquement différent des autres animaux, il a soif de reconnaissance et d’aventures, bien que son père lui témoigne toute son affection… C’est un personnage attachant. Archie, son valet tortue et compagnon d’infortune est très drôle, un brin cynique et sarcastique. Et Meg, la téméraire moufette est également attachante. Le méchant est très méchant, façon Scar dans Le Roi Lion ou Jafar dans Aladdin

Le film s’appréciera à partir de l’âge de 6 ans. Avant cet âge, les petits spectateurs risquent d’avoir peur : les bagarres, les hamsters maléfiques.  Il y a même des personnages pour qui ça ne se termine pas bien – le méchant et son sbire…

J’ai vu le film en version française : les dialogues sont de bonne facture et souvent amusants. Au niveau du côté casting voix françaises, on remarquera la présence de Thomas Solivérès, Chloé Jouannet et Nicolas Maury. Nicolas Maury tire son épingle du jeu, c’est lui qui hérite des répliques les plus drôles (sur les « problèmes de riches », le droit du travail etc.), et avec son ton unique, il fait mouche mais les autres comédiens ne sont pas en reste.

Le message est simple mais efficace et touchant : être différent peut être une force.

Voilà un film d’aventures familial qui rivalise avec les grands studios d’animation, certes il ne fait pas preuve d’une grande originalité, mais on passe un très bon moment.

Hopper le lapin poulet, Archie la Tortue et Meg la Moufette, les aventuriers.

***

Fiche Film Hopper et le hamster des Ténèbres

Durée : 1h 31min
De Ben Stassen, Benjamin Mousquet
Par Chris Grine, Dave Collard
Avec Thomas Solivérès, Chloé Jouannet, Nicolas Maury

Titre original Chickenhare and the Hamster of Darkness

Au cinéma le 16 février 2022

En VOD ( achat et location) le 22 Juin 2022

Illustrations Copyright Ben Stassen et Benjamin Mousquet / nWave Pictures / Sony Pictures

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Please accept [renew_consent]%cookie_types[/renew_consent] cookies to watch this video.
%d blogueurs aiment cette page :