Menu Fermer

[Avis film] Buzz l’Éclair de Disney-Pixar

Et voilà mon avis sur le dernier film Disney.Pixar, “Buzz l’Éclair” ! Lightyear (en VO) est un film original…
Enfin ! Cette aventure de science-fiction raconte la véritable histoire de Buzz l’Éclair (le Ranger de l’Espace qui a inspiré le jouet de la saga Toys Story).
Aux commandes de « Buzz l’Éclair », le réalisateur Angus MacLane, qui a co-réalisé en 2016 « Le Monde de Dory« , le spin off du « Monde de Nemo« … Alors, ce film fera – t-il le buzz en bien ou en mal ?

Synopsis du film Buzz L’Eclair

1995. Andy, un petit garçon, reçoit en cadeau un jouet Buzz L’Eclair, ranger de l’Espace. Ce jouet est inspiré de son film préféré… Voici ce film.

Buzz  affronte Zurg avec son rayon laser dans le film Buzz L'Eclair
Buzz versus Zurg ! Copyright 2021 Disney/Pixar. All Rights Reserved.

Buzz l’Eclair : critique étoilée pour film spatial

Pour changer un peu de style de chronique je vous propose un avis avec des étoiles pour noter les principales composantes du film. 5 étoiles étant le top du top, le firmament, l’infini et l’au-delà !

Intrigue : ***

Buzz l’Eclair est un film dans le film. C’est le film sur lequel est basé le jouet dans le monde de Toy Story chéri par Andy dans les années 90, on est donc dans un univers de science fiction avec des vaisseaux spatiaux , des planètes inconnues et des extra-terrestres.

Si la science -fiction n’est pas votre genre de prédilection, vous risquez de ne pas adhérer au côté exploration spatiale / voyages dans le temps …
Si au contraire, comme moi, vous avez aimé Interstellar* et dans une moindre mesure , Gravity ( lorsque Sandra Bullock se lance dans le vide intersidéral, un véritable saut de foi) alors ce film vous parlera. Le film fait aussi allusion à d’autres nombreux classiques du genre SF comme  »Perdus dans l’espace »,   »L’Etoffe des héros » . On y parle hypervitesse et voyage dans le temps. Et puis difficile de ne pas lui trouver un petit côté « Star wars » avec ses vaisseaux spatiaux et son méchant Empereur.

Point bad buzz : le baiser gay dans Buzz L’Eclair

Le projet du film ‘Buzz L’Eclair’ a connu un bad buzz autour de la censure d’un baiser entre Alisha Hawthorne et sa femme. La scène a été rétablie, et on assiste donc au premier baiser entre personnages du même sexe dans un long métrage d’animation Pixar. Cette scène était tellement furtive que je ne suis même pas certaine de pouvoir bien la situer.
On suit en effet Alisha à plusieurs étapes clés de sa vie : mariage, devenir mère, devenir grand-mère… A dire vrai, en ce qui concerne l’intrigue, l’orientation sexuelle d’Alisha importe peu. Le sentiment amoureux n’est absolument pas le sujet du film, c’est plutôt l’amitié qui est valorisée.
Ce qui compte, c’est le fait qu’Alisha fasse sa vie, alors que Buzz, lui, reste le même, tout à sa mission ( i.e. son obsession) pendant toute leur amitié. Cette situation apporte beaucoup d’émotions, surtout que (spoiler) Buzz finira par faire équipe avec la petite fille du ranger Alisha Hawthorne.

Quelques personnages du film Buzz L'Eclair. Au premier plan, de gauche à droite gauche  : Sox, Izzy et Buzz.
A l'arrière-plan, de gauche à droite : Mo Morrison et Darby Steel.   Copyright 2021 Disney/Pixar. All Rights Reserved
Quelques personnages de Buzz L’Eclair. Au premier plan, de gauche à droite gauche : Sox, Izzy et Buzz.
A l’arrière-plan, de gauche à droite : Mo Morrison et Darby Steel. Copyright 2021 Disney/Pixar. All Rights Reserved.


Les personnages de Buzz l’Eclair ****

(Les principaux protagonistes, par ordre alphabétique).

Buzz : prénommé comme Buzz Aldrin, héros américain de la conquête spatiale, Buzz est une tête brûlée décidée à battre un record de vitesse pour aider l’humanité.Buzz a donc aussi un petit côté Maverick. Buzz au début du film est un homme sévère envers lui-même et les autres , une personne qui pense ne pas avoir besoin d’aide Il sera amené à désobeir aux ordres, et à voler de ses propres ailes tout en acceptant d’être accompagné et de former une équipe .

Hawthorne, Alisha : également Ranger de l’Espace. Alisha a cru en Buzz dès leur première rencontre… C’est sa seule amie. C’est aussi la grand-mère d’Izzy.

Hawthorne, Izzy : cette apprentie ranger veut faire honneur à son aïeule.Ultra motivée, elle pense ne pas avoir droit à l’erreur…Et elle a une phobie qui risque de l’empêcher de réaliser son rêve : l’astrophobie ! A travers ce personnage on a une petite réflexion intéressante sur le transmission et la reproduction sociale.

  Morrison, Mo et Steel, Darby : les copains d’Izzy, sont plus des personnages « faire valoir ».
Mo est gaffeur et se retrouve engagé malgré lui dans cette aventure.
Darby, elle, est un petit bout de femme âge… sortant juste de prison ! Véritables bras cassés, et source d’humour, ils vont par prouver leur valeur, leur utilité, et triompher du danger.

Sox, chat, robot, IA géniale, assistant personnel, couteau suisse… Son nom vient de socks – ce qui signifie chaussettes en français. Ce robot est un vrai LOL cat : c’est la trouvaille du film, le personnage qui fait avancer l’intrigue et génère le plus d’humour. Il va être difficile de ne pas adopter un Sox en peluche chez soi. Attendons nous de toute façon à une avalanche de produits dérivés. On comprend mieux la passion du petit Andy pour Buzz le jouet après avoir vu ce film !

Zurg : le méchant empereur accompagné de ses robots tueurs, présent dans Toys Story 3, est là, il arrive plutôt dans la seconde partie du film … Je ne veux pas vous en dire plus, car cela gâcherait la surprise de sa véritable identité et de ses motivations… Et donc cela ruinerait une partie de l’histoire, très surprenante.


Animation – Graphisme de Buzz L’Eclair : *****

Au niveau technique, c’est du Pixar, c’est donc un sans faute, comme d’habitude.L’animation est fluide. J’ai relevé un grand réalisme au niveau des matières métalliques notamment des vaisseaux spatiaux . Un gros travail de vieillissement des personnages et du matériel aéronautique a été réalisé. Le résultat est plus adulte et sombre que dans la saga Toy Story, c’est normal, on n’évolue plus dans un monde de jouets colorés… La planète est ainsi parsemée de racine et lianes tueuses et de bestioles insectoïdes peu sympathiques à la Alien – en moins dangereux mais difficile de ne pas voir un Easter Egg, ‘un oeuf de Pâques’ à la saga de Ridley Scott.

Musique et son : **


Michael Giacchino compose à nouveau pour un film d’animation Pixar après « Coco » (2017) et « Les Indestructibles 2 » (2018). Sur le coup, j’ai trouvé cette BO entraînante… Mais quelques heures après j’avais tout oublié… Hélas je n’ai pas été transportée ‘vers l’infini et l’au-delà’ avec ces mélodies. En ce qui concerne les effets sonores, c’est tout bon. Sauf qu’il n’y a pas de son dans l’espace mais aucun réalisateur n’a envie d’être fidèle à la réalité sur ce point et c’est compréhensible !


Note globale de Buzz L’Eclair : ****


Avec son animation au top au niveau technique, et son histoire savamment composée, Buzz l’Eclair ne se contente pas -heureusement- de rester au ras des pâquerettes. Buzz ne démérite pas au niveau de l’action. C’est divertissant, l’histoire comporte des rebondissements, peut-être trop d’ailleurs comme si les scénaristes cherchaient à étirer la durée du film en rajoutant des obstacles au parcours de Buzz et de ses amis, ce qui n’empêche pas de légères baisses de rythme par moments. L’humour est présent ( grâce au comique de répétition et à quelques personnages clés), l’émotion aussi … Un film d’animation qui peut être vu à partir de 6 ou 7 ans à mon avis, certains points de l’histoire étant assez complexes. « Buzz » ne détrônera pas « Toys Story » dans mon cœur mais reste un spin off tout à fait recommandable. Et à voir sur grand écran pour en prendre plein la vue !

PS : il y a une mini scène amusante après la fin du film, restez donc quelques minutes de plus. Edit : il y aurait 3 scènes post génériques !

Poster avec la combinaison de Buzz L’Éclair de Disney Pixra -mention   u cinéma en 2022
Poster Buzz L’Éclair Copyright 2021 Disney/Pixar. All Rights Reserved.

Fiche du Film Buzz l’Eclair (Lightyear)

Date de sortie au cinéma : 22 juin 2022 

Durée :  1h 40min 

De Angus MacLane

Par Pete Docter, Angus MacLane….

Avec les voix de (VF) : François Civil, Chris Evans, Lyna Khoudri

Titre original : Lightyear

À PARTIR DE 6 ANS.

Le film sera diffusé en avant-première au Festival du film d’animation d’Annecy 2022.

*Il y a de gros clins d’œil à Insterstellar : la mission de trouver une planète habitable, la vidéo d’Alisha pour Buzz – et je ne divulgâche pas la plus grande ressemblance du scénario.


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Please accept [renew_consent]%cookie_types[/renew_consent] cookies to watch this video.
%d blogueurs aiment cette page :